Une proposition de loi pour interdire certains vols intérieurs

"Si le trajet en train ne fait pas plus de 2h30 de plus que le trajet en avion, il n'y a aucune raison de prendre un avion." Interdire les vols intérieurs quand on peut faire le même trajet aussi vite en train, c'est ce que proposent 15 députés. ✈️

Paris Marseille : 1h20 en avion, 3h05 en train, 40 fois plus d'émissions de CO2 en avion.

Francois Ruffin, Député France insoumise : "L'avion doit être un transport d'exception et que la norme, notamment en intérieur, c'est le train." 15 députés proposent d'interdire certains vols interieurs. Il faut savoir que les vols intérieurs, en proportion, ils émettent plus de CO2. Pourquoi ? Parce qu'il y a le temps de décollage et le temps de l'atterissage qui sont des gros moments d'émissions de gaz à effet de serre par rapport à un vol long-courrier. Delphine Batho, Députée Génération écologie : "Si le trajet en train ne fait pas plus de 2h30 de plus que le trajet en avion, il n'y a aucune raison de prendre un avion. Si vous faites Paris-Marseille, à l'aéroport en Ile-de-France, vous devez aller à l'aéroport en Île-de-France, ça prend une heure, ensuite vous passez les contrôles de sécurité, vous attendez à l'aéroport, vous prenez votre avion, et là, vous n'êtes pas vous arrivez à Marignane dans le centre-ville de Marseille. Et donc, en fait quand aujourd'hui, on peut faire Paris-Marseille, en TGV, en un chouia plus de 3 heures, il n'y a absolument aucune raison au maintien de 35 vols entre Paris-Marseille, Marseille-Paris chaque jour.

Ces députés ont déposé une proposition de loi pour interdire les trajets en avion quand le train va aussi vite.

Francois de Rugy, Ministre de la Transition écologique : "Interdire purement et simplement tous les vols, là où il y a un train qui met moins de 5 heures, ça veut dire qu'on ne peut plus utiliser l'avion en France. On ne peut plus faire Paris-Toulouse, vous savez, pour les gens qui font Paris-Toulouse en avion, c'est parce qu'aujourd'hui, le train n'est pas à la hauteur."

En revanche, il y a des lignes dont on propose le maintien : le Paris-Toulouse qui met 4h07 en train contre 1h15 en avion, on est au-delà des 2h30 d'économie donc on le maintiendrait, tout comme, le Paris-Biarritz par exemple, qui met 4h06 en train contre 1h25 en avion.

Le gouvernement s'oppose à cette proposition de loi. Elisabeth Borne, Ministre des Transports : "Je dis simplement que les Français, quand ils ont une offre de train qui est performante, qui répond à leurs besoins, ils prennent le train. Il n'y a pas besoin de mettre des interdictions dans la loi."

En 2018, le trafic des aéroports français a dépassé pour la première fois la barre symbolique des 200 millions de passagers, soit une croissance de 4,8 % par rapport à 2017.

avatar
Brut.