retour

Une vie : Virginie Despentes

Elle vient de publier une tribune contre les "puissants" qui lui ont donné "envie de chialer de rage et d'impuissance" pendant les César. Voici l'histoire de l'autrice Virginie Despentes.

La rebelle Virginie Despentes

L’autrice à succès est une figure du féminisme. Ce week-end, elle a publié une tribune en soutien à Adèle Haenel particulièrement remarquée. Voici son histoire.

« Je veux le pouvoir maintenant. En tant que femme et puis aussi en tant que personne qui n'est pas née dans les bons quartiers », affirmait Virginie Despentes en 1998. L'autrice naît en 1969 à Nancy, de parents militants CGT. À 15 ans, elle enchaîne les fugues. Ses parents décident de l'interner en psychiatrie. À 17 ans, alors qu'elle rentre en stop d'un voyage à Londres, elle est victime de viol. « Je trouve que le pire, c'est vraiment ça : c'est le silence après. C'est le manque de… il n'y a aucun ami ensuite », se souvenait l’écrivaine en 2004.

À 23 ans, elle écrit son premier roman : « Baise-moi »

Durant deux ans, elle se prostitue occasionnellement sur Minitel. À 23 ans, elle écrit son premier roman, Baise-moi. Après les refus de neuf éditeurs, il est finalement publié l'année suivante et devient un succès en quelques semaines. « Au début, quand j'ai compris que j'allais devenir écrivain… je trouvais ça pas très glamour, quoi. J'étais un peu déçue, j'aurais mieux aimé être d'autres trucs plus glamour. »

À 29 ans, son troisième roman, Les jolies choses, est couronné du prix de Flore. Elle raconte l'avoir écrit « en trois-quatre jours sous coke ». En 2000, elle adapte Baise-moi au cinéma avec Coralie Trinh Thi. Violence et sexe non simulé : le film est interdit en salles. Le Conseil d'État, saisi par l'association d'extrême droite Promouvoir, a jugé que le film devait être classé X.

À 30 ans, elle décide d'arrêter l'alcool. « C’est une drogue violente et puis c'est une drogue insidieuse. Moi, j'étais soutenue vraiment par l'idée que je ne pourrais plus écrire si je n'arrêtais pas. » À 35 ans, elle tombe pour la première fois amoureuse d'une femme. À 41 ans, elle reçoit le prix Renaudot pour son roman Apocalypse bébé.

À 45 ans, elle publie le premier tome de sa trilogie « Vernon Subutex »

En janvier 2015, au lendemain des attentats, elle publie un texte polémique. Elle s’explique : « Je crois au mal et au bien, mais Satan pas trop. Et je ne crois pas que les gens… C'était un texte dans lequel je disais que je me mettais aussi à la place des terroristes au moment où ils ont tiré. C'est vrai que si la fille qui a écrit "Baise-moi" à 23 ans n'est pas capable de se poser cette question, j'aurais un problème, quoi. »

À 45 ans, elle publie le premier tome de sa trilogie Vernon Subutex, qui se vendra à 300.000 exemplaires. Virginie Despentes à succès, une écrivaine à part dans la littérature française. La première raison pour laquelle j'écris, encore aujourd'hui, c'est que je n'ai pas l'impression d'écrire du même endroit que la plupart des auteurs qui m'entourent.

02/03/2020 10:51mise à jour : 02/03/2020 10:53
  • 632.1k
  • 289

204 commentaires

  • Gé M.
    07/06/2020 00:48

    Bien chers d'ici-bas Le pb c'est que votre passion inhibe votre objectivité, honorables personnes. Pour qu'une thèse soit recevable il faut respecter des règles, il ne suffit pas de dire pour avoir raison, ni pour s'octroyer le privilège de censurer toute objection. Ne tomber pas dans le piège de l'autarcie intellectuelle de Virginie Despentes. Elle confond ses convictions et la cause de la réalité des faits car elle en a refusé l'analyse chronologique et l'exégèse. Elle est dans sa vérité mais refuse toute objection sereine basée sur la réalité causale. Néanmoins elle est respectable par son courage mais absolument pas par sa pertinence. 🤩 Honneur à la fusion Réalité/Vérité. Bien chère Virginie, j'ai le grand honneur et l'immense privilège de vous annoncer solennellement, au nom de tous les inconnus, sages et anthropologues, ainsi que ceux qui ont partagé ma chance de vivre au sein et avec les peuples de nombreux pays et de tous les continents, et non des narrateurs et reporters éphémères, oui j'ai la joie de vous faire savoir que non seulement votre analyse des humains manque d'objectivité mais surtout que vos conclusions sont totalement fausses, car vos réflexions partent d'un axiome dénué d'études scientifiques et de vécu au sein des différents peuples dont vous faites causes. Vos pensées sont respectables si et seulement si vous en respectez la réciprocité. La chance est qu'enfin l'un de vos lecteurs avertit puisse vous l'écrire pour vous permettre de corriger vos erreurs et faire une véritable exégèse de votre thème primaire, en reprenant votre thèse depuis l'origine de l'homme et non de quelques mouvements circulaires de ces quelques siècles récents. Nous vous souhaitons bonne chance et surtout bon courage car il vous en faudra pour découvrir la vérité, déjà largement démontrée et explicitée par de nombreuses études scientifiques, qui vous ouvrira les yeux aux antipodes de vos conclusions inter peuplades. Vous apprendrez ainsi que l'analyse de cas faite dans la chronologie des événements est plus probante qu'à rebour. En d'autres termes quand il pleut le sol est mouillé (chronologie de cause à effet) Mais quand le sol est mouillé, il est faut d'en conclure que cela décline de la pluie. (Cheminement de vos réflexions aboutissant à de fausses conclusions) Les événements humains ne font pas exception à ces règles d'analyses. Bien humblement votre, car nous ne sommes que très peu différents. Elie hamad Gérard, Fruit de MétisseS, Sage, Scientifique et Philosophe.🤩

  • Ma A.
    12/05/2020 15:36

    J 'entends bien tout ce qu 'elle dit ... écrit etc , mais je n 'arrive pas à la trouver sympathique , Je ne sais pas pourquoi !?! Très sincèrement !

  • Fabrice C.
    26/04/2020 11:02

    Elle a voulu le pouvoir pour aussi faire mal aux autres....

  • Vivi S.
    22/04/2020 14:20

    Magnifique je découvre seulement très poignant et criant de vérité

  • Linda M.
    16/04/2020 17:47

    Quelqu’un saurait me donner les références de la musique sur la vidéo svp ?

  • Alessandra M.
    06/04/2020 07:24

    Elle a un air à Adèle Haenel dans les yeux peut-être ?

  • Celine S.
    03/04/2020 18:19

    Quel parcours de vie

  • Agnès B.
    01/04/2020 14:22

    On a la vie que l on mérite

  • Anny P.
    26/03/2020 02:40

    :-) bravo !

  • Nicole V.
    21/03/2020 13:16

    Je comprends encore mieux pourquoi notre civilisation et sa culture sont dans une telle déliquescence. .honorer une droguée alcoolique dépravée et fière de l etre c est un comble

  • Loliita Z.
    18/03/2020 21:58

    ça te dit rien le titre de l’ouvrage?

  • Maïss A.
    16/03/2020 22:42

    🤮

  • Laurence C.
    14/03/2020 16:07

    C’est la meilleure !

  • Nicolas D.
    12/03/2020 04:21

    Voilà, donc maintenant avec ça comment voulez vous que les femmes feront confiance aux hommes et vice versa c'est mathématiquement et logiquement impossible c'est triste comme constat mais on dirait que s'il n'y a pas de sexe où d'argent où de souffrances , un roman, un film, une pièce, ou même le moindre des articles ça n'intéresse personne qu'elle manque de tout !!!

  • Karo O.
    08/03/2020 13:47

    La nana qui défendait les freres kouachi une grosse merde cette fille....

  • Gérard P.
    08/03/2020 13:38

    Que de perversion,. C'est le type de perverse notoire et qui assume quasiment à 100 pour 100 ces déviances toxiques... La super garce...

  • Marie-Thérèse B.
    08/03/2020 12:01

    ♥️🖤♥️🖤♥️🖤

  • Xavier D.
    08/03/2020 10:26

    Un autre portait 😳 https://www.bellica.fr/lettre-ouverte-a-virginie-despentes-par-une-femme-qui-la-trop-bien-connue/

  • Michèle D.
    07/03/2020 21:44

    👏👏👏👏

  • Véro F.
    07/03/2020 18:49

    On aime, on n’aime pas. Elle ne laisse personne indiffèrent je vois !

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.