Veneno relance le débat sur les droits des personnes trans en Espagne

La série Veneno a eu un tel impact en Espagne que la ministre de l'Égalité a cité son nom à la radio et relancé le débat sur les droits des personnes trans. Voilà pourquoi. 👉 Veneno est disponible en intégralité sur BrutX, notre nouvelle plateforme de streaming. Films, séries & docs pour 4,99€/mois sans engagement : http://brutx.link/veneno-espagne-fb

Veneno relance le débat sur les droits des personnes trans en Espagne

La série Veneno a eu un tel impact en Espagne que la ministre de l'Égalité a cité son nom à la radio et relancé le débat sur les droits des personnes trans. Voilà pourquoi.

👉 Veneno est disponible en intégralité sur BrutX, notre nouvelle plateforme de streaming. Films, séries & docs pour 4,99€/mois sans engagement

"Toute personne qui regarde cette série se rend compte de la dette que notre société a envers les personnes transgenres."

En Espagne, la ministre de l’Égalité, Irene Montero, a relancé le débat sur les droits des personnes trans suite au succès de la série Veneno. Diffusée en France, sur notre nouvelle plateforme vidéo BrutX.Cette série retrace l’histoire de Cristina Ortiz : prostituée, figure médiatique,icône des personnes transgenres à la fin des années 1990. Au micro d’une radio espagnole, elle déclare : “Toute personne qui regarde cette série se rend compte de la dette que notre société a envers les personnes transgenre, de la violation des droits dont elles souffrent, de la stigmatisation, de la pathologisation, des difficultés, des violences qu'elles subissent à l'école, dans le domaine de la santé.

“Nous travaillons depuis des mois, pas seulement autour de l'accord gouvernemental, mais aussi avec les organisations LGTBI.”

Le projet de Loi Montero propose la dépathologisation de la transexualité et l’autodétermination du genre sans obligation d’examen médical, de prise d’hormones d’opération dès 16 ans. Fin 2020, 60 000 citoyens ont participé à une consultation publique. 96% d’entre eux ont exprimé leur soutien à cette loi. “Nous travaillons depuis des mois, pas seulement autour de l'accord gouvernemental, mais aussi avec les organisations LGTBI”, confie la ministre de l’Égalité, Irène Moreno.

Une proposition de loi se heurtant à plusieurs obstacles

Des opposants à cette loi se sont directement attaqués aux lieux qui rendent hommage à Cristina Ortiz. Carla Antonelli, la première et unique député transgenre en Espagne défend cette loi et dénonce ses détracteurs. Après avoir été bloquée en Conseil des ministres par le PSOE, le parti socialiste espagnol, la proposition de loi a été déposée devant le Parlement le 17 mars 2021.

avatar
Brut.
12 avril 2021 16:48