Un jour avec RK

"Y a pas forcément besoin d'avoir un âge, frère. On fait tous du rap, et si tu fais du bon son, tu fais du bon son." À 18 ans, il sort déjà son 3e album. Brut a suivi RK chez lui, à Meaux.

Un jour avec RK

À 18 ans, il sort déjà son troisième album, « Neverland ». Brut a suivi le rappeur RK chez lui, à Meaux.

« Je me considère comme un rescapé, parce que je suis encore là. Dans la musique, j'ai eu un disque d'or à 16 ans, un disque de platine à 17 ans. Je m'appelle Ryad, j'habite à Meaux, je suis originaire de Meaux », résume RK, sourire aux lèvres. Brut a pu suivre le rappeur dans sa ville pendant une journée. On vous embarque.

« Je n'étais pas prêt pour tout ça »

« Franchement, tout se passe plutôt bien. 18 ans, je regarde ma vie… J'ai vu des choses et j'ai vécu des choses que beaucoup d'adultes n'ont pas vécues, pas vues. C'est peut-être ça qui m'a forgé », estime RK. Et malgré son jeune âge, il se sent tout à fait légitime dans le milieu. « Si t'es dans cette cour-là, y a pas forcément besoin d'avoir un âge. On fait tous du rap, et si tu fais du bon son, tu fais du bon son. »

Il admet tout de même que le succès a été plutôt difficile à gérer. « J'ai fait ça et toute cette merde m'a amené tout en bas, et après, il faut faire un travail sur soi-même. T'es obligé de remonter la pente. Si tu ne remontes pas la pente, t'es mort. Je n'étais pas prêt pour tout ça. À la fin de cette tournée, j'ai trop enchaîné. Je n'allais plus bien. »

« La machine est repartie »

En décembre 2019, RK doit annuler un concert. Le jeune homme revient sur cette sombre soirée. « J'avais pris deux, trois cachets, parce que j'étais malade, et j'avais des palpitations au cœur. Et d'un coup, je tombe par terre et je fais des crises d'angoisse. Je n'étais vraiment pas bien. Du tout, du tout, du tout. Les médecins m'ont dit de ne pas monter sur scène, et j'étais dégoûté. »

Mais aujourd’hui, il l’affirme sans détour : « La machine est repartie. » « Mon cœur était présent, mais plus mon corps. Tout seul, j'aurais pété les plombs. J'aurais claqué de l'argent, j'aurais fait n'importe quoi. Mais non. Dieu merci, grâce à mon entourage, tout va bien. Jusqu'ici tout va bien. Fallait un peu de recul. Pour tout, pour mon prochain album. Mais j'ai fait le tour de la France et c'était magnifique. »

« C'est pas facile, le succès. Faut avoir des épaules solides »

RK a depuis changé de mode de vie, et il s’en réjouit. « On mange que de la merde, on fume des gros joints, on se nique le cerveau… Je pensais que ça m'aidait à m'éloigner, à m'évader un peu, mais j'avais des soucis. Après, je ne peux pas interdire aux gens de fumer. Fume si t'as envie de fumer, mais c'est de la merde, tout ça. C'est de la merde, le pilon. »

Le jeune homme a su privilégier les relations qui comptent, et se sent mieux physiquement, comme moralement. « Je m'entoure de ma famille, des personnes ont dégagé. Du jour au lendemain. J'ai repris des kilos, et je me suis relevé. Et j'étais super content. C'est pas facile, le succès. Faut avoir des épaules solides. »

avatar
Brut.
2 août 2020 09:39