retour

L'école AgroParis Tech mène des expérimentations sur son toit

Un potager en ville, sur le toit d'une école, alimenté uniquement par des déchets urbains...c'est le projet d'AgroParisTech. 🌱Et le but, c'est ça. (via Brut nature FR)

Des expérimentations agricoles sur le toit d’AgroParis Tech

L’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement, plus connue sous le nom d’AgroParis Tech, mène divers projets sur le toit de l’établissement. Elle a notamment mis en place un potager, alimenté uniquement par des déchets urbains.

La ferme urbaine d’AgroParis Tech surplombe la capitale française. Baptiste Grard, chercheur en agronomie, travaille sur le toit de cette école d'ingénieurs. Son but : tester différentes techniques pouvant être adaptées à l'agriculture urbaine. L’école AgroParis Tech mène des expérimentations depuis 2012. Sur le toit de l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement on trouve par exemple du chou-rave, des blette, du fenouil, des fraises, un cerisier, un pommier…

L"objectif du chercheur en agronomie est d’arriver à cultiver uniquement à partir de produits qui viennent uniquement de la ville. « C'est-à-dire qu'on n'utilise pas de sols naturels, on utilise que des produits comme du compost, du marc de café, de la brique concassée, du bois broyé… Tout ce qu'on peut trouver en ville et qui est utilisable pour produire des aliments » explique Baptiste Grard. Actuellement, ce type de déchets est soit incinéré, soit enterré, entraînant une émission de C02 et donc un impact environnemental très important. « Alors que ces déchets, c'est en fait des produits et on peut les réutiliser » lance Baptiste Grard.

Des espaces d’agriculture et de biodiversité

En plus, les étudiants essayent d’associer des légumes complémentaires pour optimiser la production. Ils ont par exemple planté du chou avec des haricots. Le chou reste au sol, avec des racines relativement profondes, tandis que les haricots se développent de manière plus aérienne. En plus des cultures, une autre zone du toit d'AgroParis Tech est dédiée à la biodiversité. Ce sont des espaces naturels qui peuvent servir à abriter diverses espèces utiles au potager, comme les coccinelles par exemple.

Transformer les toits des grandes métropoles en potagers comme celui d’AgroParis Tech aurait de nombreux avantages. Les villes comme Paris sont très denses et on manque d'espaces de nature. L’idée est donc d’utiliser les toits, qui représentent jusqu'à 32% de la surface d'une ville et qui sont pour l’instant des surfaces perdues.

L’idée de Baptiste Grard est aussi de « générer des espaces où des gens peuvent venir, jardiner, ou simplement passer des moments, autour d'activités pédagogiques, sociales ou juste des moments ensemble » précise le chercheur en agronomie. En plus, « ça va rendre les villes un petit peu plus vivable* » assure Baptiste Grard.

31/05/2018 18:58
  • 1.1M
  • 934

533 commentaires

  • Thomas K.
    13/11/2021 11:31

    Bonjour, Je m'appelle Thomas, je suis écologiste et créateur de “Tom, l'aventurier vert ” Sur les réseaux, je publie des astuces, des défis, des citations, des actualités… écologiques. J'organise aussi des événements écologiques aux alentours de Schirmeck. Pour découvrir mes réseaux, rends-toi sur le site : https://linktr.ee/tomaventuriervert

  • Chris C.
    11/11/2021 12:58

    Idée géniale !!! Bravo Démarche à reproduire

  • Yvonne A.
    09/11/2021 13:14

    Il n'y a pas de "Kiwitier" c'est un Actinidia ;)

  • Thibault S.
    08/11/2021 22:33

    + les toits verts on un impacte que le réchauffement climatique. Un toit en zinc ou autre taule, ça chauffe. Le le toit verts ne chauffe pas...

  • Lucie L.
    08/11/2021 19:09

    La pollution est certainement évaluable. Près des aéroports c"est pollué aussi. Un champ bio bordé par un terrain traité au glyphosate l'est aussi. Les fruits et légumes poussent aussi très bien sur un sol léger comme la paille. C'est intéressant d'un point de vue pédagogique. Beaucoup d'enfants n"ont pas l'occasion d'observer de participer, de connaître la provenance de ce qui vient dans leur assiette, de connaître les bienfaits des petites bêtes. Ça leur apprend le cycle de la vie, à respecter leur environnement, et ça fait des rencontres pour tous Ça donne envie de visiter. Merci aux chercheurs ! 🤝

  • Laurent D.
    08/11/2021 10:51

    A faire sur les toits des Maries de Paris pour convaincre l'Ane reine des écolos

  • Tony B.
    08/11/2021 04:40

    Tu meppattes vraiemwnt copine on ferait une bonne equippe tout les deux

  • Barby B.
    07/11/2021 11:55

    !

  • Dany L.
    07/11/2021 09:31

    🤩

  • Corinne C.
    07/11/2021 08:10

    À Monaco cela existe depuis qq années et c'est une excellente chose ,potager et même poulailler 👍

  • Simon C.
    07/11/2021 04:30

    Des bonnes tomates du toit lol

  • Pauline P.
    06/11/2021 19:38

    trop hot!

  • Vincent F.
    06/11/2021 17:55

    Idée de bobo pitoyable qui se la raconte ecolo en vivant entouré de béton et qui serait incapable de vivre à la campagne en abandonnant les avantages de la ville.

  • Anne R.
    06/11/2021 15:09

    Si j'ai bien mémorisé une info reçue de scientifiques reconnus, la culture hors sol ne nous conviendrait pas, car la mémoire de la terre qui fait défaut, dans ce cas bien sûr, est nécessaire pour que notre biologie reconnaisse ces aliments! Ils passent donc directement à la trappe sans rien nous apporter. Bonne recherche🧐

  • Michelle d.
    06/11/2021 12:16

    ce qui m'inquiète ce n'est pas ce qu'on fait ou non pousser, mais le poids de toute cette terre, de ces carrés potagers, de ces pots avec des arbustes..... ils vont être contents les locataires ou propriétaires juste sous ces toits qui vont fuir et s'effondrer......

  • Antonio N.
    06/11/2021 09:36

    e l'acqua???? Sembra niente,ma,l'acqua è assolutamente necessaria. Non costa niente a Parigi?????

  • Philippe D.
    06/11/2021 08:45

    Très mignon, et très gentil !!! Tout l'univers de Brut Nature ! Le gadget cher, et branché !!! Mais bon, ça ou peigner la girafe...

  • Mathieu D.
    06/11/2021 08:12

    La toiture est elle suffisamment forte pour supporter le poids ?

  • Hermann B.
    06/11/2021 06:04

    Super projet.

  • Mina A.
    05/11/2021 21:16

    C'est super intéressant j'aime beaucoup l'idée

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.