retour

Le trimaran recyclé du navigateur Romain Pilliard

" Ce trimaran, c’est un reflet de l'économie circulaire. " Ce bateau a permis à Ellen MacArthur de remporter le tour du monde en solitaire. Abandonné depuis plusieurs années, Romain Pilliard lui a donné une seconde vie. Voilà pourquoi.

Le navigateur Romain Pilliard donne une seconde vie à son trimaran

Le trimaran « Use it again » est reconditionné. Brut a pu monter à bord.

Le navigateur français Romain Pilliard a plus d’un tour dans son sac. Quand il n’était pas sur l’eau, il a retapé à un trimaran mythique : un bateau construit par Ellen MacArthur en 2003 avec lequel elle a battu du tour du monde en solitaire en 2005. Ce trimaran s’appelle « Use it again ». « Il est reconditionné. Ça veut dire qu'il était abandonné, et que j'ai décidé de lui donner une seconde vie en utilisant un maximum de matériel et de matériaux existants », raconte Romain Pilliard.

« Il est resté à l'état d'épave »

Ce trimaran de 23 mètres n'est pas un bateau comme les autres. Après avoir vogué avec la championne Ellen MacArthur, il a navigué quelques années, puis abandonné pendant plus de 6 ans à Brest. « Il est resté à l'état d'épave. On a monté tout ce projet Use it again pour qu'il renavigue. C'est à partir de 2018 qu'il a retrouvé l'eau », explique Romain Pilliard.

Sur la partie avant du bateau, des voiles réutilisées. « Elles étaient au sein d'un team professionnel qui n'en avait plus l'utilité. C'est l'objectif du projet, c'est d'aller chercher du matériel qui est en stock quelque part, et éviter qu'il soit jeter. » De nombreux autres éléments sont issus de la récup’ : toutes les ficelles, les winchs, les pièces détachées du moteur…

« On construit des bateaux très performants, mais ils ne sont utilisés que quelques années »

« En fait, un trimaran comme celui-ci, s'il est bien entretenu, peut vraiment durer très longtemps. C'est ça qui est paradoxal : on construit des bateaux de courses très performants dans des matériaux composites, de carbone, faits pour durer. Mais finalement, ils ne sont utilisés que quelques années », déplore le navigateur.

Pour faire fonctionner le pilote automatique, l'électronique du bord, le GPS, le radar et l'ordinateur, Romain Pilliard utilise l’énergie éolienne. « Dans les zones de tout petit vent, j’ai des panneaux solaires reconditionnés. Enfin, l'hydrogénérateur, est un peu un mix : il fonctionne assez bien, même par faible vitesse. C'est une petite hélice qui tourne dans l'eau comme une hydrolienne pour me fabriquer mon énergie », détaille le navigateur.

En 2018, Use it again a fait la Route du rhum

En 2018, lors de la Route du rhum, Romain Pilliard a réussi à traverser l'Atlantique en solitaire. « Ça a été un moment personnel absolument exceptionnel. Vous vous rendez compte, être sur un trimaran au milieu de l'Atlantique, un trimaran de 23 mètres, tout seul ! Et ça a été surtout l'événement lancement de la renaissance de ce bateau. On a validé tout ce qu’on avait mis en œuvre pour donner une deuxième vie à ce bateau », se souvient-il, ému.

Pour lui, le trimaran Use it again est un reflet de l'économie circulaire. « L’économie circulaire, c'est d'abord réduire notre consommation, réduire notre l'utilisation des ressources, ne pas consommer neuf. Puis réemployer, trouver l'existant à qui il faut donner une deuxième, troisième, quatrième vie peut-être. Et puis après, au bout de la chaîne, il y a le recyclage et le recyclage. »

04/07/2020 08:33mise à jour : 06/07/2020 07:34
  • 264.6k
  • 148

116 commentaires

  • Willou L.
    21 heures

    !

  • Zouheyr T.
    un jour

    Ellen MacArthur il fait le tour de monde 🌍

  • Ninon G.
    un jour

    j'ai trouvé le bateau de mes rêves

  • Marie O.
    2 jours

    Bel exemple (à suivre )!

  • Nathan D.
    2 jours

    Très jolie trimaran 👍

  • Marion R.
    2 jours

    🥰

  • Annie-pierre C.
    3 jours

    Il faudrait plus d’exemples comme celui -ci !!!

  • Veronique D.
    3 jours

    👏👍

  • Alexandra A.
    3 jours

    💗🌞✌🐝💤🌈🤗💖

  • Guy C.
    3 jours

    Super extra !!! Bravo Romain.

  • Thomas L.
    3 jours

    Je trouve ça scandaleux de laisser des engins pareils à l'abandon quand on connait leur prix et tous les matériaux que ça représente 🤬🤬🤬

  • Florence J.
    3 jours

    Extra !!! ⛵😊👍

  • Anne-Sophie M.
    3 jours

    Bravo pour votre initiative! çà fait rêver!

  • Marieclaire M.
    3 jours

    Bravo

  • Pierre C.
    3 jours

    Quand peut on naviguer dessu ? 😀♥️♥️⛵⛵⛵

  • Anne L.
    24/07/2020 21:12

    Donner une deuxième vie à ces monstres des mers...quelle belle idée. C’est aussi entretenir la mémoire et se souvenir de celles et ceux qui nous ont fait frissonner à leur bord. Bravo pour cette initiative saine.

  • Virginie N.
    08/07/2020 12:50

    canon, bravo !

  • Cédric R.
    08/07/2020 01:42

    Vraiment super 💯💯

  • Niebe D.
    07/07/2020 17:24

    Ce trimaran est magnifique mais soyons franc, il l'a récupéré il y avait donc déjà pas mal de choses rangés dans les coins et recoins et dans la cale. Quand il sort du chantier c'est pénible parce que c'est au 1er acheteur de tout acheter mais quand c'est de l'occaz le bateau est assez bien fourni. Moi j'aimerai voir le parc de batteries, entre les batteries accessoires/moteur et ceux utilisés par les panneaux, le ou les convertisseurs. Bon ça reste un beau trimaran.

  • Djoulaille V.
    07/07/2020 09:32

    <3

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.