retour

Portrait de Megan Rapinoe

Elle refuse catégoriquement de chanter son hymne national pendant la Coupe du monde. Elle est l'une des meilleures footballeuses américaines de l'histoire. Elle, c'est Megan Rapinoe. #FRAUSA

Une vie : Megan Anna Rapinoe

Joueuse de football depuis l’âge de 5 ans, Megan Anna Rapinoe fait partie de l’équipe nationale féminine des États-Unis depuis 2006. Elle participe cette année à la Coupe du monde féminine. En cas de victoire, la footballeuse engagée a d’ores et déjà prévenu qu’elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche.

Née en 1985 en Californie, Megan Anna Rapinoe commence à jouer au football dès l’âge de 5 ans, dans une équipe entraînée par son père. Elle a 14 ans lorsqu’elle assiste à la demi-finale de la Coupe du monde féminine et décide de devenir footballeuse professionnelle.

En 2005, elle enchaîne les victoires avec son équipe de foot de son université. L’année suivante, elle intègre l’équipe nationale féminine de football des États-Unis. En 2011, elle participe à la Coupe du monde et remporte avec son équipe la médaille d’argent.

Elle fait son coming-out à ses 27 ans, lors d’une interview, juste avant de remporter la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Londres. « Je pense que c’est la meilleure décision que j’ai jamais prise. Je me suis sentie beaucoup plus libre en allant à Londres et je pense que c’est dans ces moments-là que je suis la plus forte et la meilleure version de moi-même » dit-t-elle à ce sujet.

En 2015, l’équipe féminine américaine remporte finalement la coupe du monde féminine. Elle déclare alors : « Après cette coupe du monde, nous espérons que la ligue sera plus stable qu’avant. Nous espérons que la situation du football féminin se renforcera et s’améliorera ».

En 2016 elle rejoint le mouvement de protestation de Colin Kaepernick contre l’injustice raciale, en posant un genou à terre pendant l’hymne national. Deux ans plus tard, elle s’associe au projet Play Proud pour inclure davantage la communauté LGBT dans le monde du football. À 33 ans, elle suit les joueuses de son équipe qui décident d’attaquer leur fédération en justice pour discrimination liée au genre. 

Durant la Coupe du monde féminine 2019, elle refuse de chanter l’hymne américain pour protester contre la politique de Donald Trump. Elle annonce également sa décision de ne pas se rendre à la Maison Blanche en cas de victoire de son équipe à la Coupe du monde 2019.  

28/06/2019 13:27mise à jour : 28/06/2019 15:43
  • 4.0m
  • 3.2k

1884 commentaires

  • Sebastien P.
    28/06/2019 16:44

    pourquoi porte t'elle le maillot américain alors?? ca n'a aucun sens😂

  • Stèf M.
    28/06/2019 16:45

    c'est une fille ???

  • Nicolas L.
    28/06/2019 16:45

    Elle fait se qu’elle veut, on s’en fout !!

  • Gerald F.
    28/06/2019 16:46

    Une femme de conviction... J adore

  • Carlito D.
    28/06/2019 16:46

    Qu' elle ne joue pas pour son pays alors. Quel rapport avec trump et son hymne national ? Nulle à chier cette pauvre femme elle confond tout

  • Christelle C.
    28/06/2019 16:46

    💪💪💪

  • Didi S.
    28/06/2019 16:47

    Quid du joueur de foot américain Kaepernic, qui ne chantait pas l'hymne américain ?

  • Jak M.
    28/06/2019 16:47

    De toute façon elle n ira jamais a la maison Blanche puisque les bleus vont l'éliminer !! Allez les bleus allez!!

  • Soraya B.
    28/06/2019 16:48

    🙄

  • Olivia S.
    28/06/2019 16:48

    Queen 👑

  • Naïma A.
    28/06/2019 16:48

    Bravo 👏

  • Fabrice N.
    28/06/2019 16:49

    Bravo🙏

  • Céline S.
    28/06/2019 16:50

    👍

  • Kamel O.
    28/06/2019 16:50

    Cest une “an attention whore”

  • Stéfi K.
    28/06/2019 16:51

    Pour sa poigne!👏🏽👏🏽👏🏽👊🏽

  • Jean P.
    28/06/2019 16:51

    The hell with her if she should respect our president no matter what she should be thrown out of the league, can't stand people like that. If you aren't proud to be an american than leave the country

  • Jean-Marc A.
    28/06/2019 16:51

    Même pas peur

  • Gilles E.
    28/06/2019 16:51

    Provocs pour faire le buzz....

  • Romain G.
    28/06/2019 16:52

    Ne pas chanter l’hymne de son pays qui a fait l’histoire, sous prétexte d’être anti-Trump, je vois pas trop le rapport mais bon, je comprends déjà pas les footeux alors les footeuses.

  • Maite F.
    28/06/2019 16:52

    Alors là c'est à mourir de rire en lisant certains commentaires. Comment peut on avoir le culot de la juger alors qu'en France et particulièrement sur des commentaires de ce genres d'articles on ne trouve que des insultes sur notre propre gouvernement et tout le monde trouve ça normal mais si ça n'est pas chez nous alors là tout y passe. Arnaqueuse simulatrice ou des petits malins qui se demande si c'est bien une fille. Franchement il faudrait assumer.