La folie #BamaRush, la tendance qui fait rire aux États-Unis

C’est une tendance qui amuse les américains. Découvrez le #BamaRush.

“Tout le monde essaye de laisser la meilleure impression possible”

Avec le hashtag #BamaRush, des étudiantes américaines partagent leurs expériences pour intégrer une sororité à l'université de l'Alabama. Une tendance qui fait rire aux États-Unis. “Ça fait des années que les filles font ça. C'est devenu normal maintenant”, explique Stacia Damron, consultante en recrutement pour les sororités. “Tout le monde se prépare pour le Rush, tout le monde le fait. Je crois que la seule différence, c'est juste l'ampleur que ça a pris sur Tik-Tok.” Sur TikTok, ils se filment au moment de démissionner

Le rush, c’est le recrutement organisé par les sororités : un processus en plusieurs sélections par lequel passent les nouveaux membres potentiels.“C’est une période spéciale qui dure environ une semaine. Pour beaucoup, elle revêt une grande importance. Tout le monde essaye de laisser la meilleure impression possible, et pour ce faire, chaque participante a consacré des mois en amont”. Pendant sept jours, des jeunes femmes partagent leurs tenues sur le réseau-social et tentent de se faire repérer. L'université de l'Alabama possède le plus large éventail de confréries étudiantes de tous les États-Unis. Elle compte 68 organisations étudiantes différentes et plus de 11 000 étudiants font partie d’une sororité ou fraternité. Luna parle de ses tics sur TikTok

avatar
Brut.