Anissa se bat contre les viols en colonies de vacances

Elle a reçu plus de 400 témoignages d’agressions sexuelles en colonie de vacances. Anissa a créé l'association MeTooAnimation pour lutter contre.

“J’ai reçu plus de 400 témoignages en un mois de victimes”

“J’ai été en colonie de vacances jusqu’à mes 17 ans. Et j’ai décidé de passer le BAFA et c’est là que j’ai découvert la face cachée des colonies de vacances”. Anissa est animatrice depuis 4 ans. Elle raconte son expérience : “J’ai pu voir des animateurs et animatrices avoir des mains baladeuses, sortir et se mettre soi-disant en couple avec des mineurs et aller jusqu’à avoir des relations sexuelles avec eux durant l’animation. Quand j’ai vu tout ça, j’ai décidé d’en parler à la direction qui n’a absolument pas agi. J’ai commencé à me dire qu’il fallait faire quelque chose”. Anissa décide de créer des vidéos de prévention sur Instagram et TikTok afin d'alerter les jeunes des violences sexuelles, expliquer “ce qui est normal et ce qui ne l’est pas”. Maëva a filmé son agresseur victime : “c’est ce qui m’a sauvée”

Très rapidement, la jeune femme reçoit de nombreux messages : “J’ai reçu plus de 400 témoignages en un mois de victimes allant de 5 à 12 ans jusqu’à 17 ans qui ont été victimes de viol, d’agression sexuelle en colonie de vacances ou au centre de loisirs”. Elle devient militante : “J’ai décidé de lancer tout d'abord le mouvement MeTooAnimation qui est devenu une association pour faire de la prévention, agir dans les collèges et les écoles et ensuite réformer la formation du BAFA. Il faut vraiment libérer la parole de toutes ces victimes qui ont été agressées, violées, et qui n’en n’ont jamais parlé pour la plupart”. Anissa a également décidé d’interpeller les pouvoirs publics et le gouvernement afin de les inciter à mettre en place un certain nombre de mesures pour combattre les viols et les agressions sexuelles dans ce type de lieux. Des victimes de viols dénoncent leur mauvais accueil dans les commissariats

avatar
Brut.