Atteint de sclérose en plaques, il s'apprête à gravir le Kilimandjaro à l'aide d'un exosquelette

"La rage de vivre, l'urgence de vivre, c'est un truc que tout le monde devrait avoir en tête." À 33 ans, Julien va gravir le Kilimandjaro malgré sa sclérose en plaque à l'aide d'un exosquelette, un exploit jusqu'ici jamais réalisé. Brut l'a suivi lors de son entraînement.

Atteint de sclérose en plaques, il veut gravir le Kilimandjaro à l'aide d'un exosquelette

"La rage de vivre, l'urgence de vivre, c'est un truc que tout le monde devrait avoir en tête." À 33 ans, Julien veut gravir le Kilimandjaro malgré sa sclérose en plaque, à l'aide d'un exosquelette, un exploit jusqu'ici jamais réalisé. Brut l'a suivi lors de son entraînement.

“Je vais monter avec un exosquelette qui va supporter mes jambes et m'aider en terme musculaire.”

Julien Védani a 33 ans et se bat pour réaliser son rêve : monter le Kilimandjaro, en Tanzanie, malgré sa sclérose en plaques. Aidé d’un exosquelette et de ses amis qui l’accompagnent, il s'entraîne dans les Alpes. Julien suscite l’admiration autour de lui : “Julien est une des personnes les plus motivées que je connaisse. Il s'arrête tous les 100m, il s'effondre par terre, il repart toujours.

Avec son projet Kili SEP 2021, Julien met la sclérose en plaques en lumière.

Julien s'entraîne depuis deux ans pour réaliser son exploit. Il raconte avoir été diagnostiqué d’une sclérose en plaques particulièrement agressive il y a 6 ans. Il s’agit d’une maladie auto-immune : le système immunitaire attaque son propre corps, en l'occurrence les nerfs. À l’origine de sa détermination : la rage et l’urgence de vivre. "C'est un truc que tout le monde devrait avoir en tête, aller jusqu’au bout de ses rêves, de son envie d’avancer et de donner un peu de puissance à sa vie qui peut sembler monotone.

avatar
Brut.
5 August 2021 12:40 PM