Mobilisation à Londres contre l'expulsion de réfugiés vers le Rwanda

Ils sont demandeurs d'asile, et le gouvernement de Boris Johnson s'apprête à les expulser par avion au Rwanda… Voici ce qui se passe au Royaume-Uni.

“Qu’est-il arrivé à l’humanité de la cinquième puissance économique mondiale ?”

“C’est une honte, une honte pour notre pays, que des personnes qui ont fui la guerre en Irak, en Afghanistan, et dans tellement d’autres pays, dorment dehors et meurent de faim dans les rues de nos villes”, s’indigne Jeremy Corbyn, ancien leader du Parti travailliste anglais. Le Royaume-Uni est le premier Etat européen à concrétiser une « sous-traitance » de ses migrants à un autre pays. Il prend exemple sur l’Australie, qui a envoyé des réfugiés sur deux îles de l’Océan Pacifique dès les années 2000. Kakuma, l'un des plus grands camps de réfugiés au monde

“S’ils proposent de faire ça, c’est parce qu'ils disent que ça arrêtera les passeurs. Cet accord avec le Rwanda, c’est vraiment inhumain. Ce pays a déjà assez à faire avec ses propres problèmes”, explique Sarah Berry - Coordinatrice des opérations à Calais pour l’association “Care4Calais”. Depuis le 14 avril au Royaume-Uni, toute personne entrée illégalement depuis le 1er janvier, sera susceptible de se faire transférer au Rwanda. “Ils pensent que la meilleure solution, c’est de les mettre dans un avion pour un autre pays, pendant qu’eux restent là et s’en lavent les mains. Ce n’est pas une réaction humaine. C’est complètement immoral.” L'association Utopia 56 vient en aide aux réfugiés à la rue

avatar
Brut.