Anna, réfugiée ukrainienne, raconte son premier jour en France

Anna est une réfugiée ukrainienne arrivée en France deux semaines après le début de la guerre. Pour Brut, elle raconte ses premiers jours.

“En Ukraine, je pleurais tous les jours”

Dès les premiers jours de la guerre en Ukraine, Anna a fui son pays afin de rejoindre la France. “J’ai juste mon sac avec moi parce que j’ai quitté l’Ukraine toute seule. Toute ma famille, mes frères et mon père, ils sont restés là-bas.” Arrivée sur le sol français, la jeune femme explique s’être sentie “perdue”. “ll y a quelques jours, j’étais sous les bombardements et ici, il y a des gens qui prennent leur sandwich et qui profitent… Je ne sais pas comment c’est possible. C’est deux différentes réalités !” Elle a fui la guerre en Ukraine : Dayana Yastremska raconte son histoire

Anna a appris le français grâce à son grand-père et ses études en France. Elle est aujourd’hui logée chez une amie à elle, avec qui elle a fait des échanges scolaires. “Je suis venue à Paris car ici il y a mon amie. Elle est la seule en Europe qui m’a dit : “C’est la guerre chez toi, tu arrives chez moi.” Aujourd’hui, la jeune femme essaye de s’adapter à ce nouveau mode de vie. “Quand tu viens à Paris en tant que touriste, c’est pas le même sentiment parce que tu es stable, tu sais que tu vas revenir. Mais là, maintenant, tu arrives et tu ne sais pas pour combien de temps. “ Ukrainienne réfugiée à Bordeaux, Daryna raconte son arrivée en France

avatar
Brut.