Les coréalisatrices de Salam racontent Diam's

Brut a rencontré Anne Cissé et Houda Benyamina, coréalisatrices du film avec Mélanie Diam’s, qui s’exprime après 10 ans de silence.

“Elle a fait ce film comme elle a fait ses albums, avec sa voix à elle”

“Elle s’est toujours posé la question depuis l’enfance : quel est le sens de la vie ? Pourquoi on est là ? Et à la fin qu’est-ce qui reste ?” explique Anne Cissé, qui a co-réalisé le film “Salam”, à propos de la chanteuse rap. Dans ce documentaire, la rappeuse revient sur ses années d’absence sur la scène médiatique, son silence choisi et sa conversion à l'Islam. L'occasion pour la chanteuse franco-chypriote de raconter à son public sa vérité à elle. “Elle ne renie pas du tout son passé, c’est une partie de ce qu’elle a été et c’est ce qui fait ce qu’elle est également aujourd’hui. C’est une artiste sincère, elle a raconté avec beaucoup d’intégrité et d’authenticité ses expériences, et c’est en ça qu’elle a été précurseure” ajoute Anne Cissé. Retrouvez l’interview exclusive de Mélanie Diam's sur Brut

Selon Houda Benyamina, qui a également co-réalisé le documentaire, “c’est un magnifique témoignage d’amour et de paix. Elle a une plume à elle, elle a une façon de se raconter. Elle a fait ce film exactement comme elle a fait ses albums, avec sa voix à elle. Elle ne pouvait pas le faire autrement. Elle raconte avec une beauté, une poésie, une justesse, ce qu’elle la foi, ce qu’est la spiritualité”. Aux César en 2017, la réalisatrice avait remporté trois récompenses pour Divines. Une vie : Mélanie Georgiades dite Diam's

avatar
Brut.