back

Témoignages : grandir pauvre en France

"J'avais honte mais j'en parlais pas." En France, 3 millions de mineurs vivent sous le seuil de pauvreté. Pendant près d'un an, Andréa Rawlins-Gaston a suivi Sofia et Jassim, deux jeunes dans cette situation. Grandir pauvre, voilà ce que ça change.

Jassim et Sofia, témoignent en tant que mineurs vivant dans la précarité

Jassim et Sofia font partie des 3 millions de mineurs dont la famille vit sous le seuil de pauvreté. Ils ont été suivis par Andréa Rawlins-Gaston pour le documentaire “Gosses de France”. Tandis que dans la famille de Jassim, la situation financière reste un sujet tabou, la mère de Sofia, elle, est rongée par la culpabilité : “C’est quelque chose qui ne se rattrape pas, des années d’enfance perdues.”

La mère de Sofia gagne 500 euros par mois. Pour Sofia, la précarité, c’est l’impossibilité de combler ses besoins : "C’est quand tu n’as pas de maison (…), que tu ne peux pas te nourrir comme tu en as envie." En effet, Sofia a vécu dans un hôtel avec sa mère et son frère, pendant près d’un an. "Je n’osais pas ramener des amis (…), j’avais honte", raconte-t-elle. Pour ne pas répandre une mauvaise image de sa famille, Sofia préférait cacher sa situation précaire, même à ses proches. Pour Jassim, la précarité a également été le reflet d’une fragilité sociale, traduite par le fait d’avoir peu d’amis.

La précarité à l’origine d’une force de caractère

Néanmoins, le fait d’être précaire n’a pas empêché les deux enfants de rester optimistes et ambitieux. Jassim considère qu’avoir vécu dans la précarité lui a permis de distinguer ses vrais amis : "Ça a influencé mes relations sociales mais ça m’a forgé avec le temps", confie-t-il. Sofia, quant à elle, attend impatiemment de pouvoir faire des études d’avocate et de gagner de l’argent pour rendre heureux ses proches : "Il faut se donner les moyens : quand on veut, on peut", déclare Sofia.

10/07/2019 8:22 AM
  • 876.1k
  • 359

230 comments

  • Safia S.
    11/03/2019 21:19

    "C ma vie" a de quoi y réfléchir. J'ai peur que les enfants d'origine maghrébine soient les seuls enfants pauvres, sous prétexte p-ê d'être les plus représentatifs de l'immigration avec genre "y'a un début à tout".. Aussi, un proverbe marocain dit: " le riche est partout comme chez lui, le pauvre est chez lui comme un exilé". La France doit bien avoir un petit exilé chez lui, c pas honteux de les aimer à en fabriquer.

  • Ginette M.
    10/28/2019 14:21

    Très bonne émission qui devrait passer à une heure de grande écoute ou le dimanche après-midi belle leçons de vie de ces jeunes ils vont arriver à ce qu'ils désirent j en suis sûre

  • Marguerite S.
    10/25/2019 10:19

    Belle maturité ! Ces jeunes ont une longueur d'avance sur leur ami concernant l'expérience de vie....ils ont su tirer le meilleur de cette épreuve et c'est formidable. Courage, le meilleur est à venir

  • Lakshya J.
    10/16/2019 20:12

    🥺

  • Ben C.
    10/16/2019 08:29

    Mdr on est tous dans cette situation. On arrive tous à un moment où personne n’arrive à survivre .. désolé mais j’ai pas de peine on vit tous la même chose tout les jours. Et évidemment ils aiment afficher 2 maghrébins comme si on était pas assez persécuté depuis toujours.. Brut et tout ces articles de merde je vous chie dessus. Montrer la réalité au lieu de montrer ce qu’on sais déjà.

  • Stéphane F.
    10/15/2019 09:27

    Bonjour. Partagé sur mon groupe public Facebook Créateurs d'humanité.

  • Gregory F.
    10/14/2019 17:45

    Bonjour à toutes et à tous ! J'ai créé un groupe non commercial en soutien à la dépression et à l'isolement. Le but est de rassembler des personnes ayant besoin de parler et d'être soutenu. Merci à tous ! https://www.facebook.com/groups/DepressionIsolement

  • Martine R.
    10/12/2019 03:44

    Très beau documentaire. . Je leur souhaite de réussir dans leurs quettes respective. Respect pour eux

  • Samia B.
    10/10/2019 21:09

    Je connais jasime et sa famille des genq adorables maschallah

  • Claire T.
    10/10/2019 15:45

    est ce que c’est ce reportage dont tu me parlais ?

  • Mélanie F.
    10/10/2019 12:46

    😞 J’aimerais bien le voir

  • Mélanie B.
    10/10/2019 09:44

    Ca me fait de la peine. Il faut aider ces jeunes via des associations...

  • Sylvie M.
    10/10/2019 08:08

    Excellent documentaire comme souvent dans la case Infrarouge...réaliste et touchant....ils sont pleins de courage ces gosses et une furieuse envie de s'en sortir par le haut, je leur souhaite de réussir ce qui sera la plus belle des récompenses pour leur parents qui se battent pour protéger leur famille coûte que coûte...

  • Sophie O.
    10/10/2019 05:37

    J’ai vu ce documentaire et franchement tout ces jeunes je les ai trouvé très dignes, touchants et attachants. Je vous souhaite le meilleurs pour la suite. Des bisoux 🥰💋💋💋

  • Joss P.
    10/09/2019 22:32

    le reportage dont je t’ai parlé sur france 2 😛

  • Hafid B.
    10/09/2019 22:18

    Ces quatre jeunes ont une telle humilité qui force l'admiration. Une bonne leçon de vie aux autres jeunes et également adultes qui ne voit l'avenir que de façon négative. Bravo à vous Sofia, Brocéliande, Benjamin et Jassim pour ce magnifique reportage et à toi aussi Andrea 👌🌏❤

  • Déborah T.
    10/09/2019 20:52

    !

  • Marie L.
    10/09/2019 20:48

    Très bel.angle de vue... Très belle leçon surtout ... la.qualité des documents infrarouges 👍

  • Christelle B.
    10/09/2019 20:41

    Superbes témoignages de ceux que l'on entend pas.

  • Bonot V.
    10/09/2019 19:51

    Ils ont déjà l'une des plus grandes richesses que peu de personnes n'ont...celle du coeur....quels témoignages boulversants ! Par les épreuves de la vie, l'amour inconditionnel vis à vis de leurs parents et de par cette maturité ces deux jeunes personnes, un jour réaliseront leur rêve, un avenir meilleur....c'est tout que nous pouvons leur souhaiter du fond du coeur.