Céline Kallmann a vécu une fausse couche, elle raconte

"Elle farfouillait, comme ça, dans mon utérus, mais elle ne me parlait pas." Céline Kallmann a vécu ce qu’on appelle communément une fausse couche, un terme qu’elle déteste. Elle explique pourquoi.

Céline Kallmann a vécu une fausse couche, elle raconte

"Elle farfouillait, comme ça, dans mon utérus, mais elle ne me parlait pas." Céline Kallmann a vécu ce qu’on appelle communément une fausse couche, un terme qu’elle déteste. Elle explique pourquoi.

“Dans "faux", il y a "pas vrai", alors que ce nous les femmes avons vécu, c'est vrai”

Si Céline Kallmann déteste le terme de “fausse couche”, c’est parce qu’il décrit mal ce que vivent les femmes traversant cette situation. Elle explique : “Dans "faux", il y a "pas vrai", alors que ce nous les femmes avons vécu, c'est vrai”. En partageant son histoire, Céline Kallmann ne s'attendait pas à recevoir autant de réactions.

“On nous demande de passer à autre chose alors qu’il faudrait juste nous accompagner”

Céline Kallmann reproche également l’extrême médicalisation de cette pratique, qui dans son cas comme dans beaucoup d’autres omet l’aspect émotionnel et traumatisant pour la patiente : “C’est juste un peu d’empathie, juste demander comment ça va.

avatar
Brut.