back

Victime d'inceste, Eugénie témoigne

"Je suis sortie de ma chambre, honteuse, j'avais l'impression d'avoir fait une bêtise. Ma mère m'a demandé de ne pas en parler." Enfant, Eugénie a été victime d'inceste. Aujourd'hui, elle a décidé d'en parler.

Le témoignage d’Eugénie, victime d’inceste

Enfant, Eugénie a été victime d’actes incestueux provoqués par son grand frère, lui-même à l’aube de l’adolescence. Pour Brut, elle raconte son histoire, sa reconstruction et sa volonté de briser un tabou.

Un événement passé sous silence

De ses 5 à 8 ans, Eugénie a subi des gestes incestueux de la part de son grand frère, alors âgé de 6 ans de plus qu’elle. Un jour, la mère d’Eugénie a surpris un acte, mais n’a préféré pas réagir, refermer la porte. Eugénie se souvient alors d’un sentiment de honte, de culpabilité : “J’avais l'impression moi d'avoir fait une bêtise.” Sa mère lui demande finalement de garder le secret.

Une difficile construction en tant qu’adulte

Eugénie explique avoir eu beaucoup de difficultés à se construire en tant qu’adulte et femme, et plus particulièrement à avoir une relation saine à sa sexualité. “On va forcément vers des gens qui nous font du mal, vers des gens qui nous abusent, puisqu’on a été abusé une fois et qu’on ne nous a jamais dit que ce n’était pas normal” décrit la jeune femme.

Eugénie affirme avoir connu plusieurs schémas et comportements d’auto-destruction, par des moyens divers, alcool, drogues…Construire une relation stable est particulièrement complexe, même si la jeune femme se sent enfin heureuse depuis un an et demi avec son partenaire. “C’est la première fois de ma vie que ça m’arrive, que je m'autorise, moi, à être aimée pour ce que je suis vraiment et pas pour ce que je crois que je suis.” avoue-t-elle.

“Mon frère, à l’époque, était un enfant”

Eugénie souhaite nuancer la responsabilité de son grand frère, à l’époque encore enfant. Elle déplore l’erreur des adultes autour d’eux : “S’il est bourreau, c'est qu'on ne lui a pas expliqué qu’il devait pas faire ça donc il y a déjà un manquement de l’entourage à ce niveau-là

Elle estime qu’une prise en charge aurait été nécéssaire : “Il aurait pu être jugé et être blâmé pour ce qu’il avait fait mais je pense qu’il aurait eu besoin d’un accompagnement derrière. Parce que ça s’est arrêté mais ça aurait pu, aussi, ne pas s’arrêter” Ce n’est qu’une fois adulte qu’Eugénie a pu trouver une psychologue à l’écoute, affronter son histoire, être reconnue en tant que victime d’inceste.

Le tabou de l’inceste aujourd’hui

Au-delà des faits qui sont terribles, je trouve que le pire dans l’inceste, c’est tout le traitement qu’il y a après” déclare Eugénie.

Elle déplore un malaise ressenti auprès des proches, mais aussi au sein de la société qui n’offre pas un espace libre pour en parler. “Pourquoi je devrais me sentir gênée d’en parler ? Pourquoi je devrais me sentir gênée de l’avoir vécu alors que c’est pas de ma faute ?” demande la jeune femme.

Guérir

“* Il faut prendre le problème à bras le corps. Il ne faut pas le fuir*”, conseille Eugénie, convaincue qu'il est possible de travailler sur le traumatisme et de développer des relations saines, malgré les difficultés.

Et moi, j’ai été pendant très longtemps dans la colère à me dire : 'Mais non, ce n'est pas à moi de faire un travail sur moi-même, on m’a fait du mal, il faut que ce soient les gens qui réparent ! ' Puis tout a changé le jour où j’ai compris qu’il fallait que ça vienne aussi de moi et que moi j’ai eu envie aussi de guérir de ça”, conclut la jeune femme.

01/13/2021 7:29 AM
  • 3M
  • 2.9K

1093 comments

  • Guillaume B.
    12 hours

    Ce n est pas un inceste puisqu ils n étaient pas adulte ...

  • Hammadi A.
    a day

    Quand ilnya pas de pudeurs dans une familles ou les adolescentes s'habille n'importe comment a moitié nues les tentations et les risques de ce genre d'agressions sexuel ou de l.inceste peuvent arriver a tout moment

  • Florian V.
    02/16/2021 23:31

    i sont beaux les parents de morts, le comportement de chaque personne présente dans ce monde a été impacté en grande partie à cause des parents

  • Raymonde A.
    02/02/2021 19:32

    Il faut en parler à l école car nombreux parents sont incapable de protéger et informer les enfants sur des prédateurs éventuels et qu' ils doivent en parler dès le premier abus mettre des mots surtout sur ces actes abjectes et savoir à qui en parler

  • Michel B.
    01/31/2021 02:56

    Lol si tu vois pas que ton frère te touche ou te saute tu es soit complice ou demandeuse j’ai honte pour vous

  • Danielle L.
    01/28/2021 02:17

    Bravo à vous, vous êtes très courageuse de dévoiler ces choses! Maintenant que tout ce travail a été fait, Soyez heureuse et profitez du moment présent!

  • Agathe D.
    01/26/2021 09:15

    Bravo. Quel courage. Bonne chance pour la vie...🥰

  • Nati F.
    01/26/2021 06:17

    Les enfants peuvent donc êtres victimes de violences...incestes...attouchements sexuels !!!! OK ,et on fait quoi dans cette société... Voter à 13 ans le consentement sexuel !!! On marche sur la tête non ??? Cette décision donne encore plus de pouvoir à tous ces malades ces pédophiles etc....pas d accord... Pour moi c est 16 ans est encore....un enfant réservé, timide, introverti vous croyez qu'il va réagir comment,, et oui 16 ans un grand ado...et pourtant... Alors imaginez 13, 14, ou 8 , 10 ans...il faut instaurer dans les écoles primaires des petits moments de paroles pour en parler avec les enfants , les avertir. Et surtout bien leur faire comprendre de ne pas se laisser faire !!! De se défendre !!! Et de dénoncer !!! Même si cela arrive au sein de leur propre famille...la jeunesse d'aujourd'hui est trop vite libérée sans savoir où elle met les pieds...c est aux parents, enseignants de canaliser tout ces comportements irrationnels que la société impose ...et qui destabilise les bonnes moeurs, et le respect des uns envers les autres et les personnes "" malades"" qu on qualifie de malades, trop facile pour elles, !!!! hop prison pas d indulgence ...

  • Valérie M.
    01/25/2021 09:48

    Une mère silencieuse à l ' inceste suite à ça , ne mérite pas le nom de mère !!! .... si elle ne sait pas les protégés mieux vaut qu ' elle s'abstienne d ' enfanter ...

  • Amy H.
    01/23/2021 14:03

    Que ce passe t il en ce moment. L annee 2021 est l annee des révélations . A mon avis beaucoup de famille sont rester dans le silence et un jour ou l autre ça éclate on peut plus le garder et voila. Mais la justice aujourd'hui ne fait rien pour ca. La preuve les hommes politiques sont tranquillement dehors en train de faire leurs vies.

  • Nanga J.
    01/23/2021 01:50

    Garde toujours le secret de ta mère

  • Sandra K.
    01/20/2021 08:54

    Je ne comprendrais jamais comment un parent ne réagit pas fasse à ça 🤔quelque part c'est lui qui l'incite à recommencer, c'est honteux et juste incompréhensible pour moi !!! Il est autant coupable que celui qui fait l'acte !

  • Stephanie B.
    01/20/2021 08:48

    Bravo mademoiselle ! Vous êtes courageuse et forte ! Et résiliente, à mon sens. Poursuivez votre chemin et continuez de parler !!! Ne vous taisez jamais !

  • Quentin A.
    01/20/2021 07:33

    La capacité de cette personne à pardonner aux gens et le courage d'en parler, c'est juste impressionnant😲 ! Franchement bravo !

  • Nisrine R.
    01/20/2021 06:30

    c'est très courageux à vous de parler devant la caméra de ce qui a bouleversé votre vie j'espère qie votre témoignage vous portera vers la libération de l'apaisement de soi bravo madame

  • Christine D.
    01/20/2021 05:57

    On parle beaucoup des violences faites aux femmes et c’est très bien, mais les enfants très peu, voire pas. Combien d’enfants sont battus, violés, martyrisés chaque jour en France et dans le monde? Combien d’enfants connaissent le viol dès leur plus jeune âge? Combien de pères, grands-pères, oncles, beaux pères, éducateurs sportifs etc.. agissent comme des pourritures? Les chiffres sont hallucinants : 1 petite fille sur 3 et 1 petit garçon sur 8. Nous connaissons tous des enfants qui subissent ce calvaire, mais sommes nous capables de le voir? Et plus que tout quelle serait notre réaction? Irions nous dénoncer les faits? Et que dire du tourisme sexuel? , du mariage forcé chez les musulmans par ex. L’affaire Kouchner éveille les consciences et c’est tant mieux. Carole Bouquet qui s’investit beaucoup avec “enfance et partage” a tiré la sonnette d’alarme bien souvent à ce sujet. Les choses avancent malheureusement très lentement. Si vous ne l’avez pas vu, regardez “la maladroite” et surtout comme dit Carole Bouquet soyons curieux, n’hésitons pas à nous alarmer et à dénoncer ( on peut le faire anonymement) des comportements qui nous semblent pas normaux. Des cris incessants chez nos voisins, des enfants couverts de bleus, des enfants qui ont l’air d’avoir peur etc etc

  • Francoise H.
    01/20/2021 05:42

    Courage c'est très bien d'en parler bravo.

  • Anathalie F.
    01/20/2021 02:20

    Non catégorique au Pardon envers des Incestueux.....Après quoi ENCORE ! 😁

  • Brams B.
    01/19/2021 23:21

    QUOI , A 14 ANS !?!? yo , mon premier rapport était à mes 13ans j'avais parfaitement conscience de mes acte sexuelle avec la fille de 2ans de plus que moi . Un rapport contentent et consenti par nous deux .donc ton frère ou il est déranger dans sa tête ou il a la particularité dégradante pour l homme du violeurs .

  • Sab R.
    01/19/2021 23:18

    Tout à fait d’accord,quand j’en parle,je sens que ça dérange et je ne suis toujours pas en paix 30 ans après les faits et après 10 ans de thérapie,bon courage à vous

Stay informed and entertained, for free with myBrut.

Stay informed and entertained, for free with myBrut.

switch-check
switch-x
By continuing, you agree to receive emails from Brut.