Assaut du Capitole : Donald Trump accusé de "tentative de coup d'État"

Plus d’un an après l’assaut du Capitole, une commission parlementaire continue d’enquêter sur la responsabilité de Donald Trump dans ces attaques.

“J’ai assisté à une scène de guerre. Je glissais dans du sang”

“Le 6 janvier a été le point culminant d'une tentative de coup d'État. La violence n'était pas un accident. C'était l'ultime effort, la tentative désespérée de stopper le transfert du pouvoir”, explique Bennie Thompson, Président de la commission d'enquête. Le soir de sa défaite contre Joe Biden, Donald Trump a contesté les résultats de l’élection et revendiqué sa victoire. “Il est parti dans un monologue en disant qu'il y avait des preuves de fraudes”, explique William Barr, ancien ministre de la Justice. Invasion du Capitole : Trump vs. Biden

Pourtant, Donald Trump a été mis en garde par ses conseillers, comme le révèlent les auditions de la commission d’enquête. “Je disais qu’il fallait attendre et ne pas déclarer la victoire tant qu’on n’avait pas une meilleure idée des résultats”, confie Jason Miller, ancien conseiller de campagne de Donald Trump. D’après les témoignages, le seul proche à avoir soutenu la position du président est Rudy Giuliani. “Je pense que Rudy Giuliani disait ‘on a gagné’, ‘ils sont en train de nous voler’, et globalement, tous ceux qui n’étaient pas de cet avis étaient considérés comme des faibles". L'assaut du Capitole, un an après

avatar
Brut.