Ces femmes expliquent pourquoi elles ont eu recours à une IVG

Alors que le droit à l’IVG n’a jamais été aussi en danger aux Etats-Unis, des femmes ayant eu recours à un avortement témoignent.

“Dès que j’ai appris que j’étais enceinte, j’étais absolument sûre de ma décision”

“J’avais peur. Je n’étais pas assez stable financièrement ni émotionnellement pour assumer une grossesse et un enfant.” Alors que le droit à l'IVG est plus que jamais menacé aux Etats-Unis, ces femmes ont toutes choisi d'avorter et de se battre pour que les autres femmes puissent aussi avoir ce choix. Elles expliquent pourquoi. “J’ai avorté parce que je n’étais pas prête, je n’avais pas envie et je n’étais pas capable d’être mère”, confie Danielle. Retour sur le mouvement anti-IVG aux États-Unis

“Ça se résumait à une seule chose : je ne voulais pas être enceinte, et j’ai dû arriver à me convaincre que c’était une raison suffisante. J’étais mal à l’aise avec l’idée d’avorter parce qu’on m’avait violée. J’acceptais mieux l’idée d’avorter parce que je ne voulais pas imposer une grossesse à mon corps”. Aux Etats-Unis, la Cour suprême vient de mettre fin au droit à l’IVG au niveau national. Désormais, chaque État est libre de choisir s’il souhaite autoriser ou non, le droit à l’avortement. Parmi les Etats américains, 9 l’ont déjà interdit. Droit à l’IVG menacé aux Etats-Unis : le discours de Gloria Steinem

avatar
Brut.