back

Et si on repensait l'accouchement ?

"La position allongée avec les jambes repliées, c'est pratique pour le gynécologue-obstétricien mais c'est la pire position pour aider le bébé à sortir." Et si on repensait l'accouchement ?

L’accouchement naturel, c’est possible

Lucile Gomez a écrit une BD pour faire la lumière sur l’accouchement naturel, sans intervention médicale.

« Accoucher n'est pas forcément une souffrance. Accoucher peut être un moment intense, extraordinaire, un passage exceptionnel. On a cette idée qu'on va mourir en couche, et qu'on ne peut pas accoucher ailleurs que dans un milieu très médicalisé, parce que c'est vraiment quelque chose de très grave, de trop important pour le laisser entre les mains des femmes seules. » Lucile Gomez est l'autrice d’une BD qui défend l’accouchement naturel, sans intervention médicale, La Naissance en bandes dessinées - Tome I - Découvrez vos super pouvoirs !, chez Mama Éditions. Brut l’a rencontrée.

« Mon histoire, c'est celle d'une femme lambda en France »

On ne se rend pas compte à quel point cette idée-là est culturelle, que c'est très dangereux. Il suffit de passer quelques frontières et d'être en Norvège ou aux Pays-Bas pour que ça ne soit pas du tout rare d'accoucher chez soi. L'accouchement spontané et dans le respect de la physiologie n'occulte pas la nécessité que la médecine existe et que la connaissance sur les pathologies existe, l'un ne va pas sans l’autre.

Mon histoire, c'est celle d'une femme lambda en France aujourd'hui, qui tombe enceinte et qui n'envisage pas d'accoucher autrement qu'avec une péridurale dans un hôpital parce que c'est comme ça qu'on fait. Et puis une personne que je croise dans ma vie me raconte son accouchement sans péridurale avec une sage-femme. Ça m'intrigue tellement que je vais à la rencontre de cette sage-femme. De cette rencontre naît la transmission de tout un savoir sur l’accouchement.

« Les témoignages de mes amies sont soit très traumatisants soit très culpabilisants »

J'accouche de manière hyper chouette, j'en garde un très beau souvenir, et puis je garde ça pour moi, comme un cadeau précieux. Quelque temps plus tard, je réalise grâce à tous les témoignages de mes amies que j'ai eu énormément de chance de rencontrer cette sage-femme, parce que leurs souvenirs sont soit très traumatisants - les larmes viennent très vite - soit très culpabilisants - elles sont pas de bonnes mères.

Cette possibilité d'accoucher se fait quand ça arrive de manière spontanée grâce à une hormone fantastique qui s'appelle l'ocytocine. C'est une hormone qui pulse, c'est celle qui provoque les orgasmes et les contractions utérines. C’est la même lors de l'éjaculation chez un homme et la même lors des contractions de travail quand la femme accouche.

« L’ocytocine et l'endorphine doivent arriver en couple »

Cette ocytocine est hyper importante pour que les contractions soient efficaces et aident le col pour pouvoir faire sortir le bébé. C'est une hormone timide qui ne s'invite que si on n'a pas froid, si on n'a pas faim, si on n'a pas soif, si on est en sécurité affective. Cette ocytocine n'arrive jamais toute seule quand elle est sécrétée de manière spontanée par notre cerveau. Elle vient toujours accompagnée de l’endorphine. C’est une hormone qui est de la morphine endogène, qu'on sécrète soi-même et qui apaise.

La douleur de l'accouchement n'est pas insoutenable si on est dans les bonnes conditions pour que l'ocytocine et l'endorphine arrivent en couple. Lorsque la femme sent ses contractions arriver, qu'elle se met dans sa bulle et que son cocktail d'hormones se met en place, c'est le moment où on doit aller à l’hôpital. Mais on arrive à la maternité, on stresse, on a davantage mal, on nous met une péridurale, parfois on nous met sur le dos, des cathéters, des touchers vaginaux, des choses qui nous stressent… Et l'ocytocine sécrétée naturellement disparaît.

« La majorité des femmes accouchent en étant corrigées avec de l'ocytocine de synthèse »

On dit à la femme : « Vos contractions ne sont pas efficaces », quelque chose de très culpabilisant. La majorité des femmes en France accouchent en étant corrigées avec de l'ocytocine de synthèse. Mais ce qu'on ne dit pas aux femmes, c’est que cette ocytocine de synthèse ne vient pas avec l'endorphine. Et les contractions deviennent insoutenables. Accoucher sans péridurale devient alors impossible, enfin… Celles qui le font sont vraiment incroyables, parce que les contractions à l'ocytocine de synthèse ne sont pas accompagnées d'endorphine et sont hyper douloureuses.

« On ne sent plus rien, on est obligées de pousser en apnée »

Donc là, on nous pose une péridurale, on est forcées d'être dans des positions qui ralentissent la progression du bébé. La position gynécologique - les jambes repliées, ouvertes - c’est vraiment la position pratique pour le gynécologue-obstétricien, mais c'est la pire position pour aider le bébé à sortir. Le bébé est entravé dans sa progression, la mère est obligée de pousser d'une manière différente, de risquer plus de descentes d’organes, de risquer plus d'interventions avec des forceps, avec des ventouses.

On nous met une péridurale, alors on ne sent plus rien, on est obligées de pousser en apnée, parfois de faire descendre nos organes… Je ne veux pas vous dresser un tableau trop noir parce qu'il y a des péridurales qui sont très nécessaires ! Mon propos n'est pas de dire qu'il ne faut plus du tout de péridurales, au contraire, mais la systématiser et vouloir faire en sorte que toutes les femmes accouchent de la même façon, selon les protocoles médicaux, pour des raisons de gestion et de vieilles habitudes, ne me semble pas suffisante, ne me semble pas bonne, et pas justifiée.

03/09/2020 3:27 PM
  • 3.8M
  • 4.4K

2848 comments

  • Petit B.
    01/19/2022 07:14

    C'est pas une souffrance ??? A bon j'ai 5 enfants et la douleur de l'accouchement est vraiment intense et 2 de mes enfants serait mort si je n'avais pas accouché à l'hôpital je pense qu'il ne faut pas minimiser les risques d'un accouchement à domicile

  • Justine R.
    01/15/2022 11:31

    Mais heureusement que les hôpitaux existent ! Sinon bon nombres de femmes et d'enfants ne seraient déjà plus là ! Si ma mère était pas allée à l'hôpital pour accoucher elle serait morte et moi et ma soeur aussi puisque personne n'aurait été là pour nous réanimer toutes les 3 ! Tout ça pour dévaloriser les sages-femmes ! Pffffffff.... Les femmes ne peuvent pas accoucher seule chez elles c'est impossible sinon c'est la mort assurée et j'en connais qui ont dû accoucher chez elles bah elles regrettent toutes de pas être allée à la maternité à temps ! Faut arrêter d'idéaliser l'accouchement comme ça ! 🤦‍♀️

  • Mnfrt M.
    12/12/2021 10:34

    Je pense que toutes les grossesses et les parcours pour y parvenir sont différentes.. j'ai vécu une grossesse sans encombre et un accouchement sans péridurale dans une super salle ultra physiologique à l'hôpital (ballon, bain, espalier, lumières tamisées, lit très confortable,...), J'étais très détendue et en 4h mon petit garçon était né et mon accouchement a été là plus belle aventure de ma vie mais chaque maman est tellement différente avec des peurs, des besoins.. finalement, l'important est de lui présenter toutes les façons possible d'accoucher, de lui proposer une certaine ouverture d'esprit mais de respecter ses choix. ♥️🤰🤱 Si la sage femme ne nous avait pas parlé de l'accouchement physiologique, j'aurais certainement accouché de manière médicalisée, sans trop me poser de question.. Chaque maman est une warrior, elle a fabriqué un petit être merveilleux et lui a donné la vie.. quelle belle aventure.. peu importe comment elle commence, tant que c'est un choix assumé ♥️

  • Jessica A.
    12/11/2021 21:12

    J'ai fait mon premier en maternité et le deuxième en famille sur mon canapé. Alors c'était pas du tout une volonté de ma part, la petite est sortie si vite que nous n'avons pas eu le choix, mais j'ai constaté que c'était plus simple sans péridurale et que j'étais davantage à l'écoute de mon corps. D'ailleurs mon corps s'est beaucoup mieux remis après mon deuxième accouchement. Si je devais le refaire, je le ferais à la maison. C'était plus simple et plus efficace 😊

  • Sophie A.
    12/11/2021 20:27

    Péridurale qui ne fonctionne pas et quand y'a pas de peau a peau c'est comme un enlèvement c'est terrible ! Et pas que pour la maman pour le bébé aussi ! Endométrite fièvre malade 2 mois après accouchement qu'ils ont trouvé !

  • Mymi B.
    12/11/2021 18:07

    🤗

  • Cekovic F.
    12/11/2021 16:39

    Un mammifère accouche a 4 pattes, pas sur le dos.... Car au moment où sort la tête , un phénomène réflexe crée les contractions naturellement , sans avoir besoin de forcer . Ma femme a accouchée en maison de naissance de cette manière ,sans péridurale . Si il fallait le refaire , ça serait de la même manière , naturellement.... Il faut , malheureusement , avoir une grossesse sans souci pour profiter de l accouchement en maison de naissance.

  • Christelle P.
    12/11/2021 13:03

    Je crois que la plupart se trompent de débat. Il n'est pas question dans le reportage de faire l'apologie de la non-medicalisation de l'accouchement ni de prôner un accouchement à domicile. Elle explique comment, aujourd'hui, en venant à l'hôpital, les choses se passent. Parallèlement, elle explique comment au naturel les choses se passent dans le corps de la femme au moment de la naissance. Son but, comme elle le dit clairement, est que la nature et le corps médical puissent être alliés dans la prise en charge de la mère à l'hôpital. En changeant qq pratiques médicales et en parallèle en communicant massivement sur la physiologie et ce dont ont besoin les femmes pour accoucher dans de bonnes conditions, les femmes arriveront à l'hôpital dans de meilleures conditions émotionnelles et les hormones naturelles vont continuer leur job. Le corps médical pourrait ne pas demander aux mères de me mettre immédiatement en position gynécologique et laisser le travail se poursuivre, en prenant des précautions si besoin bien sûr. Ainsi, la physiologie serait respectée, dans le cadre hospitalier et sous contrôle médical. Les femmes se sentiront plis fortes et moins culpabilisée de ne pas être à la hauteur. De plus il n'est rien dit sur l'allaitement dans le reportage mais pour les femmes qui souhaitent allaiter, la péridurale et l'ocytocine de synthèse sont un frein à la lactation. La montée de lait est plus tardive et la mère culpabilise encore une fois, cette fois de ne pas être capable de nourrir son bébé. Cela se fait plus tard, mais la tentation de donner un biberon est grande, et légitime, le bébé étant parfois affamé surtout si l'accouchement a été long ou éprouvant. Si il a faim il va se mettre en "économie d énergie", les liens avec la maman vont donc se faire moins bien. Bref, tout s'enchaîne pour que les premiers instants soient difficiles à vivre. Si en plus il y a eu épisiotomie, déchirure, césarienne... la mère est complètement dévastée physiquement et émotionnellement. Bref, ce reportage est vraiment vraiment utile. J'espère ne choquer personne dans mes propos ni ne faire d'erreurs au niveau du contenu. Si tel est le cas je m'en excuses et accepterai volontiers les corrections que vous pourriez m'apporter. Je ne suis pas une professionnelle de la santé mais j'ai moi aussi croisé une sage-femme extraordinaire qui m'a transmis tout cela.

  • Louet V.
    12/11/2021 12:31

    oui ses stressant l'accouchement tout simplement parce que ont est juste inquiet pour le bebe et pour nous ,mes franchement pour mon premier la péridural na pas marcher j'ai souffert tellement fatiguer accoucher a ancienne que les médecin mon aider a le sortir au forceps sinon je pense que il aurait pas survécu car me médecin ma dit poussez le bébé fatigue heureusement que la médecine est l'a pour accoucher les femmes ,après celle qui veut le faire qu'elle se prépare a tout éventualité de risque au tant pour la femme que pour le bébé et la péridurale quand elle est fait a temps fonctionne bien et sa nous permet de nous reposer pour accoucher !!!!

  • Fernanda C.
    12/11/2021 11:30

    J’ai l’impression d’écouter une féministe pure et dure 🤬 Medames!!! Accouchez naturellement ou bon vous semble .. STOP ✋🏾 a l opologie du , c’est merveilleux le moment naturel d accouchement sans péridurale..

  • Fernanda C.
    12/11/2021 11:27

    Arrêtez de enjoliver l accouchement ! Il suffit de voir dans les siècles passées le nombre de décès de femmes et nouveaux nées. Heureusement que la médecine est présente .

  • Evy O.
    12/11/2021 08:15

    Hahahahaha accoucher n est pas une souffrance ! Mythoooooooooooooo

  • Pierre B.
    12/11/2021 07:16

    Alors oui la plupart des accouchements se passent par voie basse, sans forceps et sans complication. Mais que fait on des accouchements complexes, ceux qui nécessitent un plateau médicalisé? C’est bien beau de prôner un accouchement plus naturel, mais la mortalité périnatale maternelle et infantile n’est pas un mythe. Petit retour en arrière, il y a 50-70 ans, pensez à toutes ces femmes qui mouraient en donnant la vie…

  • Francoise L.
    12/11/2021 06:00

    Commençons par bannir l’expression « tomber enceinte »

  • Eva B.
    12/11/2021 05:29

    On ne peut jamais savoir si ça va mal tourner... si bébé va tenir le coup ou maman ne va pas avoir de problème. L'évolution du métier nous permet d'avoir dans tous les cas des chances de survie bien plus élevées.... Moi je remercie ce personnel soignant si gentil qui a chaque fois avec douceur m'a demandé si ils pouvaient vérifier l'avance du travail... mais également les gynécologues qui ont pratiqué la césarienne car bébé n'aurait pas pu arriver sans ça... Meme si tout n'a pas été parfait... je ne regrette pas d'avoir été si bien entourée

  • Cindy L.
    12/11/2021 03:43

    J'ai eu un seul enfant , une petite fille , tout était prévu pour que l'accouchement se passe tranquillement, je suis arrivée à l'hôpital au terme annoncé le 22Juin 2015, pas de contractions, pas de pertes des eaux, garder en observation pour suspicion de problèmes néphrétique car trop de protéinurie dans les urines, à + 4J on me dit qu'il serait judicieux de déclencher l'accouchement car ça pouvait être dangereux pour bébé , j'ai donc accepté car j'avais peur, j'ai été déclenché à 10h le matin, on m'a percé ma poche des eaux vers 14h et j'ai accouché à 21h55, en 10 min ma fille est venue au monde et aujourd'hui elle est en pleine santé sauf que j'ai été traumatisé de mon accouchement... J'etais en position allongée on m'a demandé de pousser , ma fille est venue au monde en 10 min après cela sauf qu'après une sage femme est monté sur moi et a appuyer très fort sur mon ventre avec son poing sans me demander si j'avais encore la force de pousser pour le placenta, tout s'est passé très vite.. j'ai trouvé ça bizarre, je n'étais pas au courant je faisais une hémorragie, ils ne se sont pas inquiété car ça s'est arrêté apparemment 🤷... j'ai été déchiré 9 points, Le lendemain vers 7h du matin j'ai refait une hémorragie on me l'a annoncé alors que je ne savais même pas ce qu'il m'arrivait 2L de sang en 2h à la limite de la transfusion, quand j'ai demandé aux sages femmes elles mont dit que c'était mon utérus qui était trop faignant et qu'il ne se remettait pas en place , j'ai cru que j'allais mourrir vraiment 😔😔 je suis allée au bloc opératoire le soir pour un curtage et quand je me suis réveillée j'ai entendu le chirurgien dire à l'anesthésiste " ça serait bien qu'il fasse leur travail correctement pour une fois car y'en a marre de rattraper leur connerie " j'ai demandé ils m'ont dit que la révision utérine n'avait pas été bien faite , donc en gros j'étais la seule à accoucher ce soir là et j'ai eu cette impression comme si ça devait être vite fait bien fait et qu'on s'en foute... Resultat je ne veux plus être enceinte car j'ai peur de mourrir et d'abîmer ma santé alors que je ne suis pas à risque de base et je pense qu'il y a eu violence , s'en est suivi un bourrage de crâne sur l'allaitement etc.... Bref je suis heureuse car j'ai une magnifique petite fille que j'aime plus que tout mais je ne veux jamais revivre cela au risque de mourir...

  • Christine G.
    12/10/2021 23:00

    Elle n'a visiblement jamais eu de problèmes !

  • Sa R.
    12/10/2021 20:44

    1: hémorragie pour mon premier 2: infection pour ma deuxième 3: transfusion pour ma 3eme, Donc moyen, on ne peut pas savoir en avance si l'accouchement va se compliquer pr les 3 j'aurais accouché chez moi, je serais morte 2fois et mon bb aussi lol

  • Adji B.
    12/10/2021 19:57

    . .

  • Stef L.
    12/10/2021 17:26

    Bah oui c'est vrai que s'il y a complications à la naissance c'est top d'être chez toi...... Non mais sérieux on revient en arrière !!!!!

Stay informed and entertained, for free with myBrut.

Stay informed and entertained, for free with myBrut.

switch-check
switch-x
By continuing, you agree to receive emails from Brut.