Jaymax et Crystal parlent de grossophobie

“Le fait d'être gros ne doit pas nous faire subir ce genre de choses”. Brut a rencontré Crystal, du collectif Gras Politique, pour parler de grossophobie.

“C'est une tannée d'être gros, dans notre société d'aujourd'hui”

On accepte que telle ou telle personne soit naturellement mince, alors, pourquoi, moi, je ne pourrais pas être naturellement grosse? Et en bonne santé et cool avec ça et faire plein de trucs cool.” Pour “Comportement bah ouais”, Jaymax a rencontré Crystal, militante pour le collectif "Gras Politique" afin de parler de la grossophobie. Ensemble, ils cherchent à savoir d’où viennent les discriminations parfois ressenties à l’égard des personnes de fortes corpulences. “Aujourd'hui, les gros ou les grosses qui percent, c'est rarement des gens à chaque fois il y a une dose d'humour. Dans la mesure où on nous dit que notre physique n'est pas valable. Donc, on essaie de… D'être "smart".” Le collectif Gras Politique se bat contre la grossophobie

Les fondatrices de Gras Politique ont fait un livre nommé "Gros n'est pas un gros mot". Avec le collectif, Crystal tente de changer l’image des personnes corpulentes. “Nous, on essaie de considérer le mot 'gros'comme un adjectif. On essaie aussi de se réapproprier un mot qui a été, pendant très longtemps, quelque chose de négatif à notre sujet. Après, ça dépend de la sensibilité de chacun. Il y a des personnes qui sont grosses mais qui préfèrent se décrire ou en embonpoint”, explique la jeune femme. Maxime Ginolin alias MagiCJacK dénonce la grossophobie

avatar
Brut.