Le combat des survivants de la tuerie de Sandy Hook

10 ans après la fusillade, des survivants continuent de se battre pour mettre fin à la violence des armes à feu aux Etats-Unis.

“La seule fonction des armes, c’est de tuer et de blesser”

“J’ai 18 ans et je peux parler comme ça des armes à feu. Je ne pensais pas que ce serait ça, ma vie. Je ne pensais pas que j’en saurais autant sur les semi-automatiques et les AR-15.” Camille et Maggie sont deux survivantes du massacre de Sandy Hook, survenue dans une école primaire le 14 décembre 2012 aux Etats-Unis. Dix ans plus tard, elles gardent le traumatisme de cette fusillade et se battent pour mettre fin à la violence par armes à feu. “On a grandi dans la peur des policiers, qui ont toujours été présents dans notre école. Ils nous disaient qu’ils assuraient notre sécurité, mais le pistolet qu’ils portaient à la ceinture ne nous inspirait pas ce sentiment." Fusillade dans une école aux États-Unis : une histoire sans fin.

Au Texas, la fusillade d'Uvalde survenue le 24 mai 2022 au Texas, rouvrent les traumatismes des deux jeunes filles. “Ce qu’il s’est passé au Texas a évidemment fait remonter beaucoup d’émotions pour nous tous, parce que c’est une nouvelle école primaire qui vient s’ajouter à la liste des massacres qui ont eu lieu cette année et depuis 10 ans”. Camille et Maggie sont venues manifester à la “Marche pour nos vies” de Washington D.C. avec d’autres survivants de tueries dans des écoles. Les déclarations des présidents américains sur les fusillades de masse

avatar
Brut.