retour

Envie répare des appareils pour leur donner une seconde vie

Ces appareils électroménagers auraient pu être détruits. Mais cette association les répare pour leur donner une seconde vie. Brut nature a visité leurs ateliers en région parisienne. Voilà comment ça fonctionne.

À Trappes, Envie rénove l’électroménager pour protéger l’environnement

*L’association récupère des appareils dont le propriétaire se débarrasse. En un an, elle a rénové
environ 3.500 appareils. C’est 175 tonnes de déchets évités.
*

À Trappes, en région parisienne, l'association Envie rénove des appareils électroménagers pour éviter le gaspillage. « Tous ces produits auraient pu être détruits, mais nous, on va les réparer, leur donner une seconde vie. On récupère environ 1.200 tonnes d'équipements électroménagers par an » explique Éric Gastineau, directeur d'Envie Trappes.

Eviter le gaspillage

Sont récupérés des appareils dont le propriétaire s'est débarrassé pour acheter un appareil plus récent, comme des produits en panne ou trop chers à réparer. Les déchets électriques et électroniques étant particulièrement polluants, ils sont difficiles à recycler. « En les rénovant, on évite le gaspillage. Sur le plan écologique, c'est ce qui est le moins coûteux en ressources et en énergie », développe Éric Gastineau.

Une fois les produits déchargés, un premier tri est fait en fonction de l’aspect de l’appareil. Ensuite, un deuxième tri est fait sur son aspect mécanique. « Sur la centaine de produits qu'on a collectée ce matin, une partie n'est pas réparable. Elle va donc être envoyée dans la filière de recyclage. Ces produits vont être broyés, fragmentés, et les fragments vont être revalorisés sous forme de matière ou d’énergie » indique Éric Gastineau.

21 contrats d’insertion

C’est dans les ateliers que les appareils sélectionnés par Dominique seront réparés. « Cette année, nous avons rénové environ 3.500 appareils. Des fours, des lave-linges, des réfrigérateurs… Ça représente environ 175 tonnes de déchets évités » ajoute le directeur d’Envie Trappes. Lorsqu'un appareil n'est pas réparable, l’équipe essaie de récupérer un maximum de pièces détachées : des cartes de congélateur, des thermostats, des clayettes… Elles seront réutilisées pour réparer d'autres produits.

En plus de son impact environnemental, l’activité de l’association procure un bénéfice social. Sur les 32 salariés qui y travaillent actuellement, 21 sont en contrats d’insertion. « Ça veut dire 21 personnes qui étaient en rupture avec le monde du travail qui sont formées et accompagnées, en vue de leur retour à l'emploi durable », analyse Éric Gastineau.

Lutter contre un modèle linéaire de production

Les produits sont ensuite exposés dans le magasin de l’association. Ils sont vendus près de 50 % moins cher que le prix du neuf. Les produits sont garantis entre un et trois ans. Une ambition de lutter contre un modèle linéaire de production, de vente, de consommation et destruction extrêmement gourmand en ressources. « Envie propose aujourd’hui un modèle alternatif, un modèle circulaire où l'on transforme des déchets en ressources » résume son directeur pour la ville de Trappes.

05/01/2020 09:34
  • 1.5m
  • 841

569 commentaires

  • Claire C.
    13 heures

    👍🏻

  • Giséle P.
    18 heures

    Bravo. Belle initiative!

  • Delphine H.
    un jour

    pour Gérard !

  • Alexis H.
    un jour

    Et y en a un à Rennes Nord Saint Martin pour ceux que çà intéresse.

  • DAvld N.
    un jour

    C'est une bonne initiative. Il y a par cobtre des appareil electromebager qui consomme beaucoup plus que les appareil dit récent. Il faut donc pas forcement tout réparer. D'ailleurs tout n'est pas réparable.

  • Christopher D.
    2 jours

    tu voit quand je te dit que tous est possible en remise en état

  • Lionel D.
    2 jours

    voila qu'il est bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Valérie B.
    3 jours

    Bravo

  • Eric P.
    4 jours

    Pourquoi il n'y a t'il pas de stage pour les particuliers qui pourront apprendre à réparer soi-Meme leurs matériels en panne qu'au lieu qu'ils les jettent, ça sera plus simple, Non?

  • Melissa Y.
    4 jours

    il nous faut ça sur notre petite ile oú les dechets s'accumulent sur le bord des routes. Mais ça embeterait quelques uns....

  • Lolo P.
    4 jours

    Ils n'ont rien inventés! avant c'était les commerçants qui le faisaient. Les grandes surfaces et les consommateurs que nous sommes ont favorisés leur extinction. On a bonne mine de revenir en arrière en pensant inventer une action. J'avais les mêmes au travail, des intelligents cassent un système, et vingt ans plus tard ils demandaient au personnel, sous prétexte de les faire participer à l'évolution de l'entreprise, de leurs donner de nouvelles idées. Et nous, on leurs sortait des idées de 20 ans sans le leur dire et ces mêmes intelligents (une génération plus tard) trouvaient cela génial. hihihihihi

  • Francisco I.
    4 jours

    , chouf la vidéo fin ndaret

  • Max H.
    4 jours

    Quelqu'un aurait le Track ID?

  • Cindy J.
    5 jours

    En effet ma machine a laver sa fait 6ans que je l'ai, elle fonctionne nickel ! Chez Envie sur Angers, merci à vous

  • Lyda M.
    5 jours

    Bel exemple. J'espère que vous serez suivis pour changement de mentalité. Il fut un temps où on soignait....tout. bon courage

  • Jean C.
    5 jours

    bravo

  • Jean C.
    5 jours

    brvo

  • Berthaud T.
    5 jours

    Sa crée de l’emploi aussi

  • Jessie T.
    7 jours

    En Belgique?

  • Mike M.
    7 jours

    vu le prix des pièces détachées et le prix de l'heure je ne crois pas que ce soit rentable !