retour

Indigo : un réseau social basé sur l'entraide

Échanger un aspirateur contre un cours de yoga, des heures de baby-sitting contre des vêtements... Miser sur la solidarité plutôt que sur l'argent, c'est le concept du nouveau réseau social Indigo World. Voilà comment ça fonctionne.

Un réseau social dédié à l’entraide

Indigo, c’est le nom de ce nouveau réseau social qui repose sur la solidarité plutôt que sur l’argent. On peut y échanger un aspirateur contre un cours de yoga, des heures de baby-sitting contre des vêtements… Voilà comment ça fonctionne.

Aujourd’hui, Lucie offre à Charlotte un cours de danse, en échange d’une monnaie virtuelle. Miser sur la solidarité plutôt que sur l'argent, c'est le principe d'Indigo, un réseau social lancé en avril 2019. Sur Indigo, on troque : un cours de yoga contre un aspirateur, du baby-sitting contre des vêtements, un cours de danse contre une monnaie virtuelle… « Je le fais parce que ça me tient à cœur, c'est quelque chose qui me passionne et j'ai envie de partager ce moment avec elle » explique Lucie, utilisatrice d’Indigo.

Sur ce réseau social, tout repose sur un système donnant-donnant. L'objectif d’Indigo : donner une seconde vie aux objets, créer du lien social et favoriser l'échange. Les associations peuvent aussi utiliser l'application pour faire appel à des bénévoles ou demander des objets. « Aujourd'hui, les réseaux sociaux, ça permet de véhiculer partout en France, et même dans le monde, ces valeurs de solidarité et ça permet aussi, pour une application qui est finalement virtuelle et digitale de replacer l'humain au cœur de ça » estime Charlotte, utilisatrice d’Indigo.

Un système plus juste, pour « réconcilier fin du mois et fin du monde »

Le fondateur d'Indigo, c'est Stéphane de Freitas, un street-artiste et réalisateur français. Son but : développer des « systèmes complémentaires » qui permetteraient « de plus s'entraider, d'avoir accès à des objets, des services, plus facilement que dans le système classique » explique Stéphane de Freitas. Pour lui, il est crucial de réfléchir à la manière de répartir les richesses équitablement : « Les 26 personnes les plus aisées détiennent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres, plus de 8 millions de gens, rien qu'en France, vivent sous le seuil de pauvreté » déplore Stéphane de Freitas, créateur d’Indigo.

L’idée, avec Indigo, c’est donc de participer à la création d’un système « plus juste, plus redistributif et qui permette aussi de recycler ». « Comment on peut recycler et donner à des personnes qui auraient besoin et qui peuvent faire des économies. Comment, en fait, on peut réconcilier la fin du mois et la fin du monde » lance Stéphane de Freitas, créateur d’Indigo.

Plusieurs artistes ont décidé de proposer des services sur la plateforme Indigo : Matthieu Chedid offre un cours de guitare, Manu Payet invite une personne à son spectacle… Kery James a également proposé d'assister au tournage de son prochain clip et a mis au défi Orelsan et Youssoupha de donner quelque chose gracieusement pour la communauté Indigo.

19/05/2019 12:40
  • 533.9k
  • 222

113 commentaires

  • Ru S.
    17/07/2019 16:47

    C est une accorderie

  • Alexandra D.
    17/07/2019 11:08

    👍

  • Camille C.
    16/07/2019 17:32

    selidarité hihi

  • Amandine V.
    16/07/2019 13:50

    ca peut etre pas mal ?

  • Meg L.
    13/07/2019 10:45

    ça te rappel pas un truc ? 😂❤️

  • Sandra B.
    09/07/2019 22:01

    Oui genial ca devrait prendre le pas sur la monnaie...

  • Valentin A.
    29/06/2019 21:37

    :O

  • Jane M.
    27/05/2019 21:18

    trop bien :)

  • Fabi'n B.
    24/05/2019 10:18

    Et oui! On revient au bon vieux troque!!! Rien de nouveau ! Mais bonne idée de le relancer !👍🏼

  • Cathy B.
    24/05/2019 07:23

    système d'échange local ou SEL, c'est vieux comme le monde! C'est la récupération capitaliste d'un système gratuit. J'ai pas été regarder le fonctionnement mais ce sera certainement une application smartphone avec des publicités pour qu'elle reste gratuite. Si je me trompe et que c'est vraiment gratuit sans pub, alors c'est super.

  • Tetsuo S.
    23/05/2019 18:19

    La première fois que j'ai entendu parler de ça c'était dans l'émission union libre avec chrisine Bravo. 1998-2002 c'était déjà très courant au Portugal apparemment.

  • Anne E.
    23/05/2019 13:20

    Oui, c'est très intéressant, et ça a commencé timidement il ya déjà quelques années : j'ai participé à cet échange en 1985 en ville nouvelle, à Jouy-Le-Moutier ; ça s'appelait "troc-temps", mais Internet n'était pas encore développé, et c'est resté local.

  • Pascale D.
    23/05/2019 06:14

    Belle idee

  • Melody B.
    22/05/2019 17:20

    C'est du troque...

  • Loco B.
    22/05/2019 16:23

    le réseau d’échange version internet !

  • Loïc M.
    22/05/2019 09:34

    C'est ce qu'on appelle des SEL, ça existe depuis 15 20 ans

  • Nadège B.
    21/05/2019 22:14

    héhé ^^

  • Alexandra R.
    21/05/2019 20:53

    mira amiguita

  • Denis P.
    21/05/2019 18:39

    Et ça permet de frauder la TVA 👍

  • Bruno F.
    21/05/2019 16:32

    Après la chute iminante des banques c une solution d'avenir j'en suis sur