retour

Le message de Hugo Desnoyer pour le gouvernement

"Tout le monde ne peut pas se permettre de s'offrir et de se payer de la viande qui coûte le vrai prix des choses". Artisan-boucher, Hugo Desnoyer est cosignataire de la tribune de L214 Ethique et Animaux contre l'élevage intensif. Aujourd'hui, il a un message pour le gouvernement.

Hugo Desnoyer, artisan boucher, se mobilise pour mettre fin à l'élevage intensif

Un artisan boucher, Hugo Desnoyer, appelle le gouvernement et les hommes politiques à mettre fin à l’élevage intensif. Il cosigne avec 200 personnalités une tribune amorcée par L214, une association à but non lucratif de défense des animaux, dénonçant l’élevage intensif.

L’élevage intensif débute lors des Trente Glorieuses, durant laquelle manger de la viande définissait la réussite sociale d’un individu. Hugo Desnoyer avoue avoir consommé de la viande provenant d’élevage intensif : « J’ai grandi comme ça. Aujourd’hui c’est une bêtise sans nom. »

En tant que boucher, Hugo Desnoyer insiste qu’il est nécessaire de manger moins de viande et de la viande de bonne qualité bien qu'il se rende compte du coût élevé que cela représente. L’élevage intensif a des effets nocifs sur l’environnement, le bien-être des animaux et des éleveurs dont le taux de suicide augmente. Hugo Desnoyer ajoute : « au niveau de la santé publique ça nous coûte peut-être des millions voire des milliards par an. »

Par son acte d’achat, le consommateur est éleveur par procuration: «  Si l’on veut une bonne viande ou une bonne volaille, c’est par son acte d’achat qu’on y arrive » affirme Hugo Desnoyer.

Faire la transition vers un élevage raisonnable demanderait également aux lobbyistes de ne plus intervenir: « Chaque fois qu’on essaye de faire des pas en avant il y a des lobbyistes assez puissants qui arrivent à faire changer les choses. Ça profite toujours aux mêmes c’est-à-dire aux « argentés » (…) qui se foutent complètement de ce qui se passe en dessous. » explique Hugo Desnoyer.

L’élevage intensif en France c’est : 83% des poulets, 58% des poules pondeuses, 95% des porcs et 7% des vaches laitières selon l’association Welfarm.

06/09/2019 17:08mise à jour : 06/09/2019 20:28
  • 226.5k
  • 404

100 commentaires

  • Doriane G.
    11/09/2019 17:18

    7.5 milliards de personnes sur Terre, bientôt 10 milliards dans quelques dizaines d'années. Vous m'expliquez comment on répond à la demande d'autant de personnes en passant par du local, du bio etc ? Je veux dire, vous avez beau diminuer.... La population augmente, en fait. La seule solution valable et bonne autant pour l'écologie que pour les animaux c'est D'ARRÊTER la viande. C'est juste un calcul simple et rapide.

  • Tintin P.
    10/09/2019 19:49

    Ah wi ils sont pas violent ok et ce que jai subit le 4 mai c'étais pas violent d'après vous...

  • Jean C.
    10/09/2019 11:37

    TROP DE ( VIANDE ) TROP DE PETIT??? 4x4 =??? CONNAIS PAS ??? TROP D’AVIONS? TROP DE ? BATEAUX ? TROP DE ? CAMIONS? TROP DE? PESTICIDES?? TROP DE ?????

  • Isabelle C.
    09/09/2019 11:56

    merci M.

  • Nathalie R.
    09/09/2019 09:59

    Et ouiiiii.... merci pour votre message Hugo. Tellement de gens mangent des produits qui n'apportent rien à la santé et détruisent le système en le rendant malades.. l'estomac est le cerceau de l'homme 😁🙌 bonne continuation à vous et merci de vendre des produits de qualité et de payer le juste prix aux producteurs

  • Roquet B.
    09/09/2019 05:43

    Mangez de la viande une fois par semaine, et la filière va se nettoyer toute seule.

  • Sandra C.
    08/09/2019 00:24

    Quand c'est un boucher qui vous le dit, j'espère que ça secoue bien le cocotier!!! Je suis vegan depuis 2 ans, pour toutes les raisons dont ils parle.

  • Jhon G.
    07/09/2019 23:11

    IMPACT ! 🤔🤔🤔🤔🤔🤔🤔🤔🤔🤔 ?

  • Pierre-François M.
    07/09/2019 19:11

    Ce boucher est un idiot utile... L'objectif de L214 est l'abolition de l'élevage et donc l'interdiction de la nourriture carnée. Peu importe qu'il soit intensif ou extensif. Ce n'est pas le sujet pour L214... En "obtenant" l'aval de ce boucher, elle met un pied dans la porte, pour légitimer son action. À terme, ce que souhaite L214, c'est que ce boucher ferme sa boucherie, aussi noble soit-elle. Ce boucher scie sa propre branche sans le savoir... C'est la définition d'un idiot utile. C'est sur que c'est facile pour lui, il vend majoritairement du boeuf, qui est un élevage quasi exclusivement extensif en France. Il vendrait uniquement du poulet ou du lapin, ce serait sans doute plus difficile pour lui (notamment pour le lapin, quasi impossible à élever hors d'une cage).

  • Muriel E.
    07/09/2019 13:07

    Je ne mange de la viande que très rarement mais pas celle des grandes surfaces ni la charcuterie du reste les oeufs de poules élevées en plein air le reste pâtes riz légumes secs le poisson trop trop cher exclu de mes assiettes mais bof je n' en fais pas un drame ayant été élevée comme ça avec du boeuf une fois par mois alors !!!!!!!!!!

  • Fati F.
    07/09/2019 13:06

    cela revient moins chère pour 1 couple avec 1enfant comme nous avec les 2 parents qui travaillent mais c est vraiment pas accessible pour tous les foyers français de manger sainement au contraire la malbouffe est plus accessible !

  • Madeleine R.
    07/09/2019 13:00

    👏👏👏

  • Liz G.
    07/09/2019 12:51

    Devenir vegetarien revient moins cher et permet de s offrir des legumes de qualité

  • Émilie G.
    07/09/2019 12:02

    Sauf si on a un bon boucher hein 🤣

  • Sylvie B.
    07/09/2019 11:16

    Enfin un discours qui associe conditions de travail des salariés et conditions d'élevage des animaux ! Le progrès viendra de cette double prise de conscience des consommateurs. Oui, manger de la viande ne devrait pas être aussi fréquent dans nos pays (des millions de personnes sur terre en mangent moins sans être dénutries. ..) La recherche des bas coûts a entraîné des conditions déplorables d'élevage et d'abattage des animaux, et des conditions de travail extrêmement dégradées pour les employés.

  • Ildo S.
    07/09/2019 10:39

    Il faut féliciter ce boucher qui soulève le problème de l'élevage intensif et dès lors de la peine des animaux et des éleveurs. Il faudrait pour y remédier, manger moins de viande, la consommation de celle ci est plus une mode qu'une nécessité. En effet il faut rappeler qu'avant les années 60 les familles mangeaient très peu de viande, une fois par semaine, et pour avoir des protéines ils incorporaient dans leurs plats constitués de pommes de terre, de pâtes ou de riz des légumineuses, c'est à dire des lentilles, haricots, pois, fèves, soja et ses dérivés, tofu etc, ils mangeaient aussi beaucoup d'oeufs avec des frites et de la salade et degustaient après les repas, des aleagineux à savoir des noix, noisettes, amandes, ainsi que des céréales. En résumé nos ailleux qui était aussi heureux que nous consommaient très peu de viande.

  • Christiane G.
    07/09/2019 10:06

    Oui merci monsieur d'avoir bien parlé tout coeur avec vous

  • Michèle T.
    07/09/2019 09:17

    Le boucher qui propose la meilleure viande, mais la plus chère , de Paris. J'aimerais goûter une côte à l'os chez lui...

  • Victor F.
    07/09/2019 08:58

    C est logique ce Monsieur a tout compris. L'offre de viande étant abandonné sur le Marché par rapport à la demande le prix s'en trouve bas. Les consommateurs sont gagnants. Ce monsieur non satisfait de ce prix souhaite le voir remonter. Donc il souhaite moins de production de viande et utilise l'argument à la monde: consommez moins mais mieux. A quel Prix? Et tout le Monde lui dit Merci. Demain si le kilo de viande s'en trouve triplé seuls ceux qui ont les moyens vont en mangee

  • Howen D.
    07/09/2019 08:58

    J'ai 73 ans et je suis devenu végétarien sur le tard précisément à cause de ce que ce monsieur explique très bien : les excès abominables pour faire du fric dans n'importe quelles conditions pourvu que ça rapporte toujours plus, toujours plus... avec la complicité des politiciens qui ouvrent grandes les portes aux accords contre nature dans ce domaine. Politiciens nationaux et/ou européens !!!!!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.