NFT : l’histoire derrière les “Bored Apes”

C’est l’histoire de singes un peu particuliers qui se vendent 300 000 dollars et qui ont contribué à populariser les NFT…

“Les Bored Apes, c’est la Rolex d’Internet”

Ces singes, que l’on appelle les “Bored Apes”, il n’en existe que 10 000 exemplaires dans le monde. A leur création, ils étaient vendus 300 dollars chacun. Aujourd’hui, il faut débourser à minima 300 000 dollars pour s’en procurer un. Certains sont vendus plusieurs millions de dollars. Depuis leur lancement en avril 2021, les transactions autour des “Bored Apes” ont dépassé les 1,5 milliards de dollars. Ils s’achètent avec une crypto-monnaie : l’Ethereum (ETH) sur différentes plateformes dédiées aux NFT. Les acheteurs peuvent en posséder plusieurs. Au départ, chaque NFT avait le même prix fixe. En moins d’un an, c’est en prenant une telle valeur que ces images ont fortement contribué à populariser les NFT. La nouvelle mode des NFT en 5 exemples

Diane est spécialiste de la crypto-monnaie. Elle explique : “Les Bored Apes qui s’est vendu le plus cher aujourd’hui, il l’a été à 3,4 millions de dollars. Ce sont la Rolex d’Internet. C’est une façon de montrer qu’on a réussi sa vie, qu’on appartient à une communauté. Ils se sont vendus tellement chers que la communauté maintenant qui détient ces NFT est une communauté très sélecte”. La société américaine Yugalabs qui les a conçus est désormais valorisée à 4 milliards de dollars. Elle a créé le “Bored Ape Yacht Club”, un club réservé aux détenteurs de "Bored Apes". Le club compterait des célébrités américaines comme le chanteur de rap, Eminem, Post Malone ou Jimmy Fallon. “Les utilités principales, c’est avoir accès à des événements privés, à des conférences… On peut avoir aussi accès à des ‘air drops’. C’est des cadeaux qui sont donnés par la société Bored Ape”, précise Diane. 3 questions simples sur les crypto-monnaies

avatar
Brut.