Voilà pourquoi ces entreprises boycottent le Black Friday

Pour eux, le Black Friday, c'est non. En France, près de 600 entreprises ont décidé de boycotter ces soldes importés des États-Unis. Voilà pourquoi.

Black Friday : Green is the new black

Cette semaine, la folie “Black Friday” s’empare des magasins et des sites de e-commerce. Pourtant, en France, près de 600 entreprises boycottent ces soldes originaires des États-Unis. Voici pourquoi.

Pour Nicolas Roth, patron de la marque Faguo, le Black Friday représente une période de consommation anormale. En effet, une partie des produits commandés pendant le Black Friday sont renvoyés par les clients et jamais revendus. Selon Antoine Lemarchand, patron de Natures & Découvertes, le Black Friday consiste à “faire consommer à un maximum de gens un maximum de choses en un minimum de temps” et ainsi “faire oublier la conscience de nos achats”. En plus du gaspillage, le Black Friday a un impact écologique important. En effet, au Royaume-Uni, 82 000 vans et camions diesel ont été utilisés en 2017, rien que pour assurer les livraisons.

“Make Friday Green Again”, vers une consommation plus responsable

Face à cette surconsommation, l’entreprise Faguo a formé le collectif “Make Friday Green Again” : une manière de dire “non” à la surconsommation du Black Friday. À l’image de 550 autres entreprises, Nature & Découvertes a rejoint ce collectif écolo. Selon Antoine Lemarchand, le Black Friday est complètement contraire aux raisons d’être de son entreprise. Ainsi, à la place du Black Friday, Nature & Découvertes a instauré le Fair Friday, une journée pour alerter sur la disparition des oiseaux : un vendredi juste et responsable.

avatar
Brut.
25 novembre 2019 13:54