3 conseils de survie quand on est perdu dans la nature

Dans le doc “Survie” sur BrutX, la monitrice Éléonore Lluna lance un défi à Bastos : survivre une nuit en forêt. Voici ses 3 conseils pour s’en sortir.

1/ Trouver de l'eau et la rendre potable

Où trouver de l’eau en pleine nature ?

Dans le documentaire “Survie” sur BrutX, Eléonore Lluna, monitrice de survie, a lancé le défi à Bastos de survivre une nuit en pleine forêt.

Le premier conseil de l’experte pour y survivre, c’est de trouver de l’eau et de la rendre potable. Pour trouver un point d’eau, la monitrice de survie recommande de repérer les traces d’animaux.

En les suivant, on trouvera un point d’eau car les animaux cherchent très généralement à s’y rendre.

L’autre méthode consiste à repérer les endroits où il y a le plus de végétation. “C’est clairement là où il y a de l’eau”.

"On regarde notre copain, on se demande : 'Je suis capable de le manger s'il meurt avant moi ?'" Survivre à tout prix : Mike Horn raconte sa traversée de l'Arctique.

Comment rendre de l’eau potable ?

Une fois l’eau trouvée, il reste ensuite à la rendre potable. Pour cela, “il y a plein de méthodes possibles” explique la spécialiste.

“On peut utiliser n'importe quelle fibre qui est assez fine. Ça peut être un foulard, un torchon, des mouchoirs en papier…” La monitrice coupe une bouteille en plastique en deux. “Je garde la partie basse comme récipient et la partie haute, elle va me servir de filtre.”

Deuxième étape : faire un trou dans le bouchon, revisser le bouchon sur la bouteille puis bourrer avec le mouchoir le côté avec le bouchon. “Plus je vais le bourrer et plus le débit va être lent, mais mieux ça filtrera.”

L’eau est devenue claire mais elle n’est pas encore potable. La prochaine étape consiste à la rendre potable. Pour cela, l’experte en survie la met à bouillir. “On attend une minute d’ébullition”.

“Une autre méthode s'appelle la méthode Sodis. C'est la contraction de "solar disinfection", donc en fait, tu vas mettre ton eau claire dans une bouteille en plastique, tu secoues un petit peu pour oxygéner et tu vas la laisser en plein soleil pendant 6 heures.”

2/ Faire du feu

Comment faire un feu de camp sans rien ?

“Pour préparer un feu, il faut un combustible” explique Eléonore Lluna. Ce combustible, ça peut être du bois, ou même de la graisse comme du Labello par exemple. Il est important de bien déblayer la zone autour, pour ne pas risquer un départ de feu, et ne pas étouffer le feu.

“On va utiliser des petites branches. Et la source de chaleur, ça peut être un briquet, une allumette, des bouts de bois qu'on frotte. Ça peut être, comme on a fait avec Bastos, on a tapé des pierres, ça a créé des petites étincelles.”

Comment maintenir le feu ?

Dernier point essentiel : alimenter le feu au fil du temps. “Il peut pleuvoir, il peut neiger, il peut y avoir du vent, tant que je lui mets du carburant et tant que je remets des bouts de bois secs, il va s'entretenir tout seul.”

Découvrez les 7 choses qui ont permis à Nico Mathieux de survivre seul au milieu de l'Amazonie.

3/ Monter un abri

Où monter un campement ?

“Pour établir un campement, on va choisir une zone déjà qui au niveau sécuritaire qui est intéressante, c'est-à-dire pas d'arbres morts qui peuvent nous tomber dessus, pas de branches basses.”

Il est aussi important de vérifier qu’il n’y ait pas de traces de passage d'animaux. Si c’est le cas, “je vais essayer de m'en éloigner pour ne pas les déranger et pour pas qu'eux, ils me dérangent”.

La monitrice recommande aussi de privilégier un sol plat pour bien dormir.

Comment monter un abri ?

Pour créer un abri, on peut utiliser un tarp, “c’est une sorte de bâche”. “Si t'as pas de tarp, après, on peut fabriquer des cabanes, comme on a fait avec Bastos et on peut dormir à l'arrache.”

“En fait, la cabane, c'était vraiment très sommaire. C'était juste un toit pour protéger un petit peu de l'humidité, couper les courants d'air et créer une petite bulle de chaleur, nous renvoyer la chaleur du feu.”

"Pour moi, le succès, c'est de rester vivant pour que je puisse réessayer." L'aventurier de l'extrême Mike Horn raconte ses échecs.

avatar
Brut.
16 avril 2022 18:31