3 galères de tournage de Nicolas Bedos

Présent au Festival de Cannes 2022 pour son dernier film “Mascarade”, le réalisateur Nicolas Bedos revient sur 3 galères de tournage.

“Des singes avaient pris le pouvoir. On ne pouvait pas tourner”

Au Festival de Cannes 2022, il présente son dernier film Mascarade, l’occasion de revenir sur ses 3 pires galères de tournage. “Le tournage africain d’OSS est très drôle à raconter. On devait tourner la scène avec Pierre et Jean qui étaient dans une sorte de hangar où ils découvraient la voiture du personnage d’OSS et des singes avaient pris le pouvoir. Ils avaient décidé que c’était à eux. Et donc on ne peut pas tourner, c’était une bande de racailles qui faisait la douane. On a quasiment parlementé et ils ont finalement détalé. Mais le tournage a été reculé, et je nous vois en train d’avoir des fous rires”¨ explique Nicolas Bedos. Cannes 2022 : James Gray discute avec Augustin Trapenard

Le réalisateur de Mascarade se souvient aussi d’un épisode “où le grand patron de Pathé, Jérôme Seydoux, arrive le jour où une tempête se déclenche et il y a cette scène où Pierre Niney doit danser. Ce jour-là, le sable voltige partout et Pierre ne peut plus danser car il s’en prend plein la gueule”. Selon lui, le métier de réalisateur est à la fois “un artiste au sens romantique du terme, mais aussi à faire des plans, diriger des comédiens et se sentir responsable d’une équipe”. Sur le tournage de Monsieur & Madame Adelman, Doria Tillier et lui-même ont connu des soucis avec leurs maquillages certains jours, ce qui leur vaut également quelques situations ubuesques.
Maîtresse de cérémonie à Cannes, Virginie Efira se prête au jeu du name dropping

avatar
Brut.
27 mai 2022 18:56