3 idées pour des consoles de jeux plus responsables

Des consoles trop énergivores, des anciennes machines devenues trop vite obsolètes... Pour certains, l'impact environnemental des jeux vidéo pèse trop lourd. Voilà comment les rendre plus responsables. 🎮

Des jeux vidéos plus respectueux de l’environnement, 3 mesures à prendre

Les jeux vidéos consomment et ont un réel impact environnemental. Comment pourrions-nous rendre cette industrie plus responsable ? Brut a pu trouver 3 mesures.

1. Allonger la durée de vie des consoles

Hugo Bille, créateur de jeux vidéo, explique : "Il y a beaucoup de développeurs de jeux qui font pression pour une industrie des jeux vidéo résiliente pour le climat, mais nous y arriverons beaucoup plus rapidement avec le soutien des joueurs du monde entier."

Ben Abraham, chercheur à l'université de technologie de Sydney, rappelle l'impact énergétique de la fabrication d'une console : “Dans le cas d'une console de jeux, c'est beaucoup d'énergie qui est utilisée dans le processus de fabrication, ce sont les minéraux qui sont extraits du sol pour être assemblés dans les processeurs centraux et graphiques… Et puis après, les consoles sont assemblées et envoyées dans le monde entier. Toutes ces étapes ont une empreinte carbone et contribuent à l’émission de gaz à effet de serre et au réchauffement climatique."

Les sorties des nouvelles PS5 et Xbox Series sont notamment critiquées par certains défenseurs de l’environnement qui considèrent que l’avancée technologique par rapport aux consoles précédentes est minime.

2. Diminuer l’impact d’utilisation

Entre 2013 et 2017, l’ensemble des PlayStation 4 en Europe ont consommé 4,3 térawatts d’électricité, soit la consommation annuelle d’un pays comme le Nicaragua.

Pour exploiter leur capacité optimale, les dernières consoles doivent aussi être utilisées sur des écrans de dernière génération, comme les écrans 4K ou 8K, plus énergivores que les téléviseurs classiques. Renoncer à changer d’écran aura donc un impact sur la consommation d’énergie et évitera la production de nouveaux matériaux. Pour diminuer davantage l’impact, les amateurs de jeux vidéo peuvent aussi télécharger les jeux sur les plateformes. Selon une étude réalisée en 2018, un jeu téléchargé émet plus de 23 fois plus de CO2 qu’un jeu physique.

La Switch utilise environ un dixième de l'électricité par rapport aux autres consoles modernes, toutes générations confondues", rappelle Hugo Bille.

L’impact d’un jeu sera aussi plus important s’il est joué en ligne en raison de la consommation énergétique des serveurs.

3. Valoriser les anciennes consoles

Avec la sortie de la PlayStation 5 et de la Xbox Séries, programmées pour remplacer l’ancienne génération de consoles, la question des déchets se pose également.

En 2019, seulement 17,4 % des déchets électroniques ont été collectés et recyclés à travers le monde.Pour diminuer les déchets, il est possible de donner ou de vendre ses anciennes consoles encore en état de marche et d’apporter les équipements hors service vers un centre de recyclage ou de réparation adapté.

Certains réclament même des fabricants de laisser en libre accès les codes sources des consoles, ce qui permettrait de leur donner une 2e vie.

"Ni, Sony, ni personne ne gagne plus d'argent avec ces vieilles consoles. Pourquoi ne feraient-ils pas un logiciel pour rendre le matériel open source ? Pourquoi ne pas les rendre utilisables pour d'autres choses ? Peut-être que si nous pouvions les transformer en n’importe quelle machine à usage général ou quelque chose du genre, alors nous aurions une baisse de la demande pour de nouveaux appareils. Et cela signifie globalement moins d'émissions", propose Ben Abraham.

avatar
Brut.
15 janvier 2021 16:43