3 moments qui ont changé la vie de Soprano

"Dans tous les cas, on aura des problèmes, autant le faire avec le sourire." Sa rencontre avec Akhenaton, la sortie de son premier album solo, son premier stade Vélodrome… Ces moments ont changé sa vie. Soprano raconte.

Le rappeur Soprano revient sur les moments les plus marquants de sa carrière

Enfant des quartiers Nord de Marseille, Soprano revient sur les 3 moments qui ont marqué sa carrière.

La rencontre avec Akhenaton.

Un des moments qui a marqué la carrière de Soprano est sa rencontre avec Akhenaton, membre emblématique du groupe IAM. Bien que 20 ans se soient écoulés, Soprano s’en souvient. A l’époque, Akhenaton appelle un des membres de l’ancien groupe de Soprano, Psy4 de la Rime, afin de se rencontrer et de travailler ensemble. Depuis, l’artiste a produit deux albums de Psy4 de la Rime et continue de conseiller Soprano sur sa carrière musicale. « Akhenaton, il a changé ma vie » affirme Soprano.

La sortie du premier album solo

En février 2007, le rappeur français sort son premier album solo « Puisqu’il faut vivre ». Les problèmes personnels de l’artiste prennent le dessus sur la pression liée à la sortie de l’album: « J’avais des problèmes personnels qui m’ont poussé au point où j’avais envie de m’enlever la vie », confie Soprano. Il décide cependant de se prendre en main et d’utiliser la conception de cet album afin de se mettre en « mode thérapie ». Depuis, la façon d’écrire de l’artiste a changé : « Depuis, je suis concentré que sur le message, que sur le fond et que sur quelque chose qui est utile aux gens ».

Le premier concert au stade Vélodrome.

En octobre 2017, Soprano est le premier rappeur à avoir rempli le stade Vélodrome, situé à Marseille : Le rappeur raconte avoir été surpris par le nombre de personne ayant fait le déplacement pour le voir : « C’est un truc de malade. » Les habitants de Marseille se rendent au stade Vélodrome pour soutenir « l’enfant du pays ». Soprano confie qu’une fois dans le stade, il voit toute sa vie défiler, de ses premiers concerts dans les MJC aux succès de sa carrière solo. « Je me suis senti fier (…) Je me suis dit : ‘‘voilà, on a pas travaillé pour rien’’ » raconte Soprano avec émotion.

avatar
Brut.