4 moments qui ont changé la vie de Fally Ipupa

"À l'époque, on nous traitait de blédards. J'ai fait des feats avec des R. Kelly, des artistes américains, j'ai rempli des stades…" De l'internat à la création de sa fondation au Congo, le chanteur Fally Ipupa raconte les moments qui ont changé sa vie.

Fally Ipupa - 4 moments qui ont changé sa vie

Fally Ipupa est un chanteur, danseur, auteur et producteur congolais. Il partage avec Brut les moments qui ont changé sa vie.

Ses feats avec des artistes français

Ninho, Shayizi, Aya Nakamura, Dadju, Booba…Fally Ipupa a collaboré avec de nombreux artistes français. Le chanteur affirme vouloir travailler avec des artistes “qui ont du respect pour la musique". Il rappelle l’importance de partager la musique avec une multitude d’interprètes : “Les collaborations aident à s'ouvrir. Et à comprendre l'univers de l'autre.

Son concert à Bercy

L’une des journées les plus stressantes de ma vie, et aussi la plus cool", affirme le chanteur. Le 28 février 2020, alors qu’un concert est en cours, des opposants politiques congolais tentent d'empêcher l’artiste de poursuivre en créant un gigantesque incendie. Malgré cet événement, le concert se poursuit jusqu’à la fin. “On ne veut pas tuer des gens, on ne veut pas faire de politique, on ne veut pas faire de mauvaises choses, on veut juste faire un concert. Ça a duré 2-3h et la vie continue”, conclut l’artiste. Il évoque avec fierté la réaction de son public : “Les gens ont manifesté leur amour, leur détermination pour ma modeste personne.

La création de sa fondation

En 2013, Fally Ipupa créé une fondation afin de lutter contre les violences et la précarité au Congo. Le chanteur organise des actions pour repeindre son école d’enfance et offrir de nouveaux bancs, puis rencontre le docteur Mukwege, lauréat du prix Nobel de la paix. L’artiste décide de reverser des dons aux hôpitaux et à l’action de cet homme qui soigne les femmes victimes de viols. L’association se bat aussi pour l'hôpital de Kisenso, village de 20 000 habitants avec un accès précaire à l’eau et à l’électricité.

Son départ à l’internat

Enfant, Fally Ipupa est envoyé à l’internat, en raison de ses résultats scolaires. À l’époque, il est déjà passionné de musique. “ Mon père pouvait tout imaginer sauf un artiste chanteur chez lui à la maison. C’était une insulte pour lui. (…) Je suis allé à l’internat et ça s’est empiré. C’est là-bas, c’est à l’internat que j’ai pris le micro pour la première fois”, raconte le chanteur. Avec le soutien de sa mère et à la condition d’obtenir l’examen d'État (l’équivalent du baccalauréat en France), Fally Ipupa poursuit son rêve.

avatar
Brut.
2 janvier 2021 13:21