5 moments qui ont changé la vie de Michel Denisot

"On a un métier où on doit, normalement, pas montrer de sentiments. Là, c'était pas possible." L'annonce de la mort de Coluche, son premier JT "par accident", le jour où Jamel Debbouze a fait danser Ségolène Royal sur "La Boulette" de Diam's… Ces moments ont changé la vie de Michel Denisot. Il raconte. Le film "Toute ressemblance..." réalisé par Michel Denisot, comédie sur le milieu de la télévision, sortira en salle le 27 novembre.

Voici les 5 moments qui ont changé la vie de Michel Denisot

Son premier JT

Son premier journal télévisé, Michel Denisot l’a fait… par accident. C’était l’été, la direction n’était pas là et Michel Denisot a remplacé quelqu’un qui avait un rendez vous galant. “J’avais mis un verre avec du martini dans le tiroir et entre les sujets, je buvais un coup à chaque fois pour justement pas penser à autre chose que ce que j’avais à faire”, se souvient-il. Le lendemain, il s’est fait remonter les bretelles par la direction, “mais j’ai continué (…), j’avais envie d’être journaliste tout simplement”, confie-t-il.

L’annonce de la mort de Coluche

Lorsqu’il doit annoncer la mort de son ami Coluche en direct sur le JT, Michel Denisot ne peut retenir ses larmes. “J’allais le soir à Mougin dans sa maison à l’époque, juste avant sa mort, où il préparait son nouveau spectacle, ses nouveaux sketchs qu’il me faisait écouter et il me demandait mon avis”, se rappelle-t-il. Dans la transmission d’informations, le journaliste ne doit pas montrer ses sentiments, “c’est normal, mais parfois on peut pas”, admet Michel Denisot.

Les lives de Prince au Grand Journal

Selon Michel Denisot, un journaliste ne doit pas être impressionné, cela fait partie du métier. Pourtant, devant Prince, le journaliste ne pouvait rester insensible : “De tous le gens que j’ai rencontré, c’est celui qui m’impressionnait le plus.” Michel Denisot raconte avoir assisté aux répétitions de l’après-midi, lorsque le chanteur préparait ses lives au Grand Journal. “Dans la loge, il dégageait pas grand chose de particulier”, raconte Michel Denisot. Pourtant, dès qu’il rentrait sur scène “c’était comme s’il descendait du ciel”.

L’interview de Mike Tyson

Lorsque Michel Denisot allait interviewer Mike Tyson, il sortait de prison depuis quelques temps et se préparait pour revenir sur le ring. Michel Denisot l’a donc retrouvé en plein entraînement, dans une salle de boxe à Phoenix. Température à fond, musique de rap à fond, Mike Tyson “s’entraînait comme on peut l’imaginer”, tandis que Michel Denisot l’attendait au bord du ring pour faire l’interview. “Quand il m’a serré la main, j’ai un peu compté mes doigts et c’était un moment assez fort”, raconte-t-il.

Diam’s, Ségolène Royal et Jamel Debbouze au Grand Journal

En 2007, dans les débuts de la campagne présidentielle, Ségolène Royal, Jamel Debbouze et Diam’s se retrouvent tous les trois invités sur le plateau du Grand Journal. Lorsque Diam’s chante “la boulette”, Jamel Debbouze réussit à faire danser Ségolène Royal et lui fait avouer qu’elle est candidate aux élections présidentielles. Un concours de circonstances, qui émeut encore aujourd’hui Michel Denisot.

avatar
Brut.