Adèle Exarchopoulos discute avec Augustin Trapenard

A l’affiche de “Fumer fait tousser”, le dernier film de Quentin Dupieux, Adèle Exarchopoulos a échangé avec Augustin Trapenard au Festival de Cannes.

“Chaque film est un pari”

“Dans tous les films, je théorise pas vraiment le corps. Et j’essaye de faire ça assez naturellement. A chaque film j’essaye de trouver quelque chose de différent. Je n’ai pas trouvé une ligne de conduite que j’arrive à appliquer à chaque fois, mais j’en rêve”. Au Festival de Cannes 2022, elle présente le dernier film de Quentin Dupieux, Fumer fait tousser. Avec Augustin Trapenard, elle revient sur son métier d’actrice. “De La Vie d’Adèle, je retiens une grande forme de liberté. Quelque chose qui ne ressemble à rien d’autre. Un grand terrain de jeu” explique la jeune femme. Découvrez les 3 moments qui ont changé la vie d’Adèle Exarchopoulos

“Je me suis avouée qu’il y avait plus de choses que je devais prouver à moi-même qu’aux autres, qu’il y avait des choses que je n’étais pas capable de faire, et que ce n’était pas grave” ajoute l’actrice en parlant de l’après Abdellatif Kechiche. L’actrice construit ses rôles autour d’une notion centrale selon elle : “la sincérité”. Révélée par La Vie d’Adèle en 2013, elle a depuis joué dans de nombreux films comme Les Cinq Diables de Léa Mysius, Mandibules de Quentin Dupieux ou encore dans la série La Flamme aux côtés de Jonathan Cohen. Brut a suivi Jean-Pascal Zadi lors de sa première montée des marches à Cannes

avatar
Brut.
24 mai 2022 20:44