retour

Brut a passé une journée avec le rappeur Rilès

Il a 23 ans, il est français et il a signé aux États-Unis. Brut a rencontré le rappeur Rilès chez lui, à Rouen.

Brut a rencontré le rappeur Rilès

Rilès est un rappeur de 23 ans, il est français et a percé aux États-Unis. Brut l’a rencontré chez lui, à Rouen. Il raconte ses débuts, son parcours, ses inspirations…

À Rouen, la ville natale de Rilès, il y a « une petite scène rap qui commence à émerger ». C’est « pas forcément une ville d’opportunités musicales », lance le rappeur, mais « avec Internet, il n’y a plus de frontières. Le cliché du mec qui quitte tout pour aller à Paris et tenter sa chance… C’est des conneries ». Selon Rilès, la clé de la réussite est simple : « tu charbonnes dans ton coin et t’attends que ça pète ».

Lors de son premier concert, « en 2014-2015, je crois, pour la fête de la musique », une trentaine de personnes étaient venues l’écouter. Quelques années plus tard, il remplit les zéniths lors de ses tournées européennes ou maghrébines et se produit en festivals.

Il vit encore chez sa mère et c’est dans sa chambre qu’il produit ses sons, fait ses « instrus » et enregistrements. Avant de percer dans la musique, c’est grâce à son emploi de surveillant au lycée George Baptiste de Canteleu qu’il arrivait à financer ses clips. Il vendait aussi des peintures pour acheter du matériel : des portraits de Kanye West, Didier Deschamps… « C’était pour la coupe du monde. J’avais besoin de biff pour m’acheter un nouveau micro. »

Pendant un an, il se lance un défi : mettre en ligne un morceau par semaine. C’est le « Rilèssundayz » et c’est ce qui fera décoller sa carrière, notamment grâce au youtubeur Seb la Frite, qui partagera l’une de ses 52 compositions avec ses millions d’abonnés. « Je crois qu’en une semaine j’avais gagné 300 000 abonnés, une connerie comme ça » se souvient Rilès.

Aujourd’hui il compte plus d’un million d’abonnés sur Youtube. Le plus dur ? L’auto-discipline : « Quand t’essaies de faire des sons tout seul, c’est de se donner un cadre de vie et un rythme de travail qui va pas être perturbé par des évènements extérieurs » explique Rilès.

03/07/2019 06:42mise à jour : 26/07/2019 14:15
  • 5.6M
  • 10.1K

356 commentaires

  • Sarah D.
    07/11/2019 12:27

    tu peux pas rester insensible à ça

  • Fanny L.
    27/08/2019 20:51

    le petit surveillant

  • Laura B.
    21/08/2019 08:26

    Prochaine ville à visiter : Rouen ça te dit ?

  • Thomas S.
    21/08/2019 06:08

    Ce génie

  • Noémie T.
    20/08/2019 18:38

    mais mamaaaaaa ! Vivement le concert à brux’

  • Delphine L.
    20/08/2019 18:28

    c'est lui dont tu m'as parlé ?

  • Ana E.
    20/08/2019 15:56

    🥰

  • Camille Q.
    20/08/2019 12:49

    comme ça vous en saurez plus 😉

  • Nass N.
    18/08/2019 19:14

    le gars dont je vous parlais 😁

  • Adrien M.
    17/08/2019 21:41

    la vidéo dont je te parlais

  • Guillaume M.
    15/08/2019 15:52

    toi dans 3-4 ans ? :)

  • Paul T.
    14/08/2019 21:55

    j'savais même pas qu'il était en Normandie 😅

  • Chloé S.
    14/08/2019 20:11

    Cette tête 😍

  • Juliette Z.
    14/08/2019 15:09

    😉

  • Jeanne N.
    14/08/2019 14:54

    ton futur mari 😍😍😍

  • Karine F.
    14/08/2019 12:26

    ❤️

  • Choulie M.
    13/08/2019 20:33

    .... il me fait vraiment penser à toi😘

  • Camille T.
    13/08/2019 11:44

    bon sauf ses ongles, hein, il est très intéressant 👀😁

  • Léonor D.
    13/08/2019 09:28

    😍

  • Margaux F.
    13/08/2019 00:30

    faut prendre les tickeeeeeeets !!!!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.