retour

Brut a rencontré l'équipe du film "La vie scolaire"

Raconter le quotidien des élèves et des profs d'un lycée de Saint-Denis, c'est ce qu'ont voulu faire Grand Corps Malade Officiel et Mehdi Idir dans leur nouveau film "La vie scolaire". Et voilà pourquoi c'est important pour eux.

« Dans ces quartiers-là, le contexte est plus fort que la volonté des humains »

« La Vie Scolaire », c’est le nouveau film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Brut a rencontré l’équipe de cette comédie, sortie en salle le 28 août 2019.   Ce que Grand Corps Malade et Mehdi Idir voulaient mettre en avant dans « La Vie Scolaire », « c’est que dans ces quartiers-là malheureusement, le contexte il est plus fort que la volonté des êtres humains » lance le réalisateur. « Tout le monde est de bonne volonté, mais le système est fait de telle sorte que, même avec toute la meilleure volonté du monde, il y a des enfants qui sont dans une impasse et c’est ce dont on voulait parler » précise Mehdi Idir.

Le film « La Vie Scolaire » a été tourné à Saint-Denis, dans l’ancien collège de Mehdi Idir. « On voulait un collège qui soit très proche d’une cité, parce qu’on pense qu’à la fois le quartier influence le collège, le collège influence le quartier : les frontières entre les deux sont poreuses » estime le réalisateur. L’idée était aussi d’intégrer les habitants du quartier de Franc-Moisin, des jeunes qui n’ont jamais fait de cinéma. Début juillet, le film « La Vie Scolaire » a été présenté aux élèves du collège. Nombre d’entre eux fait partie du casting : « C’est vraiment leur film » déclare Grand Corps Malade.

De nombreux élèves font partie du casting de « La Vie Scolaire »

C’est le cas de Liam Perron, interprète de Yanis était venu accompagner un ami au casting de « La Vie Scolaire ». « Pour moi, c’était un milieu où fallait être fils d’acteur, fils de réalisateur, ou vraiment connaître quelqu’un » raconte Liam Perron. Mais la directrice de casting insiste et lui propose d’aider son ami en lui donnant les répliques. Il interprétera finalement le personnage de Yanis dans « La Vie Scolaire ».    En ce qui concerne l’action du gouvernement dans ces collèges de cité, Grand Corps Malade estime que « les moyens sont vraiment encore très insuffisants ». Selon le slameur, il faudrait aussi « continuer à revaloriser le métier de professeur qui est souvent encore un petit peu, je trouve, dévalué ». Et pour lui, c’est une question fondamentale : « Je pense que l’école, c’est l’avenir de tous nos enfants donc de toute notre humanité, donc faudrait peut-être mettre les moyens conséquents » conclut Grand Corps Malade.

28/08/2019 16:55
  • 1.8m
  • 700

394 commentaires

  • Brut
    28/08/2019 15:31

    "La vie scolaire", le film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir sort au cinéma le mercredi 28 août :

  • Erwann M.
    28/08/2019 16:37

    Je décroche au bout de1 min d'interview ... C'est insupportable.

  • Joséphine A.
    28/08/2019 16:39

    Et son pote, il a été pris ?! 😅

  • François C.
    28/08/2019 16:39

    On sort du cinéma, et c'est un très beau film, on a bien rigolé!

  • Marion N.
    28/08/2019 16:41

    'être prof c'est la classe' sah quel plaisir

  • Angelina B.
    28/08/2019 16:44

    ça va te plaire

  • Soso M.
    28/08/2019 16:51

    Superbe film , Texte de Grand Corps Malade émouvant

  • Joffrey C.
    28/08/2019 16:52

    Ça te dis qu'on se le voit ensemble ? :)

  • Bastien V.
    28/08/2019 16:56

    Le film semble intéressant mais le thème est éculé, rebattu depuis des années. Je préfère encore le plus grave "Entre les murs" sorti il y a une dizaine d'années qui posait un regard moins tendre sans doute, mais plus réaliste. Le film du collège de banlieue, grand classique du cinéma français depuis une dizaine d'années, avec encore une fois ce topos du jeune banlieusard doué et sensible que les professeurs vont tenter d'arracher à son milieu, c'est vu et revu. Ça peut être divertissant à regarder, le regard porté sur ces jeunes est tendre (l'image d'Epinal des banlieusards un peu cons et turbulents mais attachants quand même et puis, "ça n'est pas de leur faute"), mais cette représentation idyllique et naïve est loin de la réalité de la violence de ces banlieues et des professeurs qui y enseignent parfois la peur au ventre. ça m’embarrasse un peu ce genre de comédies en apparence tendres et pleine de bons sentiments qui forcent un peu la main au spectateur (en la critiquant, on s'expose à des accusations de racisme). + le problème du déterminisme social, économique, culturel, géographique se pose aussi dans les écoles de campagne et les jeunes de provinces se heurtent aux mêmes obstacles que leurs camarades de cités mais le thème est moins en vogue. Bref, le film a l'air sympa mais c'est facile comme thème et comme angle ,

  • Mar J.
    28/08/2019 16:57

    😘

  • Carole L.
    28/08/2019 17:04

    à demain 😉

  • Strida R.
    28/08/2019 17:07

    au Mélies ?

  • Pascal L.
    28/08/2019 17:08

    enfin un film qu on prends au serieux le role des acteurs inconnu aux bataillons des cités sans nous infantiliser ! ( profs pef , clavier , dany boon ) bravo pour le patient j ai adoré l humour sur l handicap ..

  • Bastien B.
    28/08/2019 17:12

    🤮

  • Marc P.
    28/08/2019 17:13

    Film français à chier et branlette, comme d'hab y'a rien a voir.

  • Gaumont
    28/08/2019 17:20

    Trouvez la séance la plus proche de chez vous ➡️ http://laviescolaire-lefilm.fr/seances

  • Sandrine L.
    28/08/2019 17:21

    Et les jeunes de banlieue encore et encore ..bon fond de commerce ceci dit !!

  • Liza E.
    28/08/2019 17:21

    A voir je pense

  • Justine R.
    28/08/2019 17:26

    à voir!

  • Fanm D.
    28/08/2019 17:29

    tu as sorti le popcorn ?