Brut a rencontré l'équipe du film "La vie scolaire"

Raconter le quotidien des élèves et des profs d'un lycée de Saint-Denis, c'est ce qu'ont voulu faire Grand Corps Malade Officiel et Mehdi Idir dans leur nouveau film "La vie scolaire". Et voilà pourquoi c'est important pour eux.

« Dans ces quartiers-là, le contexte est plus fort que la volonté des humains »

« La Vie Scolaire », c’est le nouveau film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Brut a rencontré l’équipe de cette comédie, sortie en salle le 28 août 2019.   Ce que Grand Corps Malade et Mehdi Idir voulaient mettre en avant dans « La Vie Scolaire », « c’est que dans ces quartiers-là malheureusement, le contexte il est plus fort que la volonté des êtres humains » lance le réalisateur. « Tout le monde est de bonne volonté, mais le système est fait de telle sorte que, même avec toute la meilleure volonté du monde, il y a des enfants qui sont dans une impasse et c’est ce dont on voulait parler » précise Mehdi Idir.

Le film « La Vie Scolaire » a été tourné à Saint-Denis, dans l’ancien collège de Mehdi Idir. « On voulait un collège qui soit très proche d’une cité, parce qu’on pense qu’à la fois le quartier influence le collège, le collège influence le quartier : les frontières entre les deux sont poreuses » estime le réalisateur. L’idée était aussi d’intégrer les habitants du quartier de Franc-Moisin, des jeunes qui n’ont jamais fait de cinéma. Début juillet, le film « La Vie Scolaire » a été présenté aux élèves du collège. Nombre d’entre eux fait partie du casting : « C’est vraiment leur film » déclare Grand Corps Malade.

De nombreux élèves font partie du casting de « La Vie Scolaire »

C’est le cas de Liam Perron, interprète de Yanis était venu accompagner un ami au casting de « La Vie Scolaire ». « Pour moi, c’était un milieu où fallait être fils d’acteur, fils de réalisateur, ou vraiment connaître quelqu’un » raconte Liam Perron. Mais la directrice de casting insiste et lui propose d’aider son ami en lui donnant les répliques. Il interprétera finalement le personnage de Yanis dans « La Vie Scolaire ».    En ce qui concerne l’action du gouvernement dans ces collèges de cité, Grand Corps Malade estime que « les moyens sont vraiment encore très insuffisants ». Selon le slameur, il faudrait aussi « continuer à revaloriser le métier de professeur qui est souvent encore un petit peu, je trouve, dévalué ». Et pour lui, c’est une question fondamentale : « Je pense que l’école, c’est l’avenir de tous nos enfants donc de toute notre humanité, donc faudrait peut-être mettre les moyens conséquents » conclut Grand Corps Malade.

avatar
Brut.
28 août 2019 16:55