Brut en session studio avec le rappeur Soolking

Ça ressemble à quoi une session studio avec Soolking et Fianso ? On vous emmène. Direction le studio d’Alban Sturaro, ingénieur du son.

“Là, tu as vraiment le noyau dur de Soolking, ceux qui sont là depuis le début”

“Un mec m’a dit : viens on continue de mixer ensemble gratuitement jusqu’à ce que tu perces et c’est lui le coupable”. Depuis ses débuts, le rappeur algérien Soolking est soutenu par Alban Sturaro, ingénieur du son. “C’est super d’avoir participé à ça, d’avoir été témoin du succès de Soolking” commente Alban Sturaro. En pleine session studio, Soolking revient son succès : “Faut être passionné. Si t’aimes pas ce que tu fais, c’est rare que ça marche”. “Je me souviens de l’une des premières certifs de Soolking, ton or ou ton platine, et moi j’en revenais pas, je m’arrachais la tête, je disais : tu te rends compte mon frère, le chemin parcouru, et lui il voyait ça comme une étape. Il avait fixé des objectifs tellement hauts et tellement loins que tout ça c’était des étapes pour lui” explique le rappeur Fianso. Brut a passé une journée avec le rappeur Fianso

“Moi je faisais de la musique, par passion. Je kiffais ce que je faisais. Donc je calculais pas trop ce truc de percer, faire de l’argent, on va devenir des stars, etc” précise Soolking. Selon Fianso, “ce n’est pas qu’une question de business, d’argent, de tournée. On a tout traversé ici ensemble. Là tu as vraiment le noyau dur de Soolking, les mecs qui sont là depuis le début. Ils sont toujours là, l'équipe n'a pas changé. C’est trop beau et on est tous fiers aussi que le frère nous fasse rayonner à l’international”. “Et le pire, c’est comme il disait, on a même pas percé en France. On est maintenant dans des bails de meilleur chanteur au Liban, tournée aux Etats-Unis” ajoute Soolking. Dans la prison de Fresnes, la Shtar Academy reçoit Fianso

avatar
Brut.
5 juin 2022 15:59