Clash entre Elton John et Vladimir Poutine autour de "Rocketman"

Elton John s’en prend à Vladimir Poutine. En cause : des scènes d’amour homosexuelles ont été censurées dans la version russe du film "Rocketman", qui raconte la vie du chanteur.

Des scènes du film Rocketman censurées en Russie

Des scènes du film « Rocketman », biopic consacré au chanteur britannique Elton John ont été censurées en Russie. Depuis un mois, Elton John et Vladimir Poutine s’affrontent à ce sujet par média interposés.

En tout, plus de 5 minutes du film, des scènes de baisers et de sexe homosexuelles, ont été coupées par le distributeur du film en Russie. L’entreprise a également affirmé qu’il serait interdit aux moins de 18 ans. La raison de cette censure ? Une loi russe, en vigueur depuis 2013, punit d’une amende ou d’une peine de prison tout acte de « propagande » homosexuelle auprès des mineurs.

« Le fait que le distributeur local ait jugé nécessaire de retirer certaines scènes (…) est un triste reflet du monde divisé dans lequel nous vivons encore » a déploré Elton John sur Facebook le 1er juin. Quelques semaines plus tard, Vladimir Poutine s’est défendu lors d’une interview, affirmant n’avoir « aucun problème avec les personnes LGBT. (…) Mais certaines choses nous semblent excessives ».

Une déclaration qui n’a pas convaincu Elton John. Le chanteur a répondu dès le lendemain au président russe, sur Twitter : « Cher Président Poutine, (…) Cela sonne comme de l’hypocrisie pour moi. Je suis fier de vivre dans une partie du monde où nos gouvernements ont évolué pour reconnaître le droit humain universel d’aimer qui on veut. »  Le lendemain, en pleine conférence de presse du G20 à Osaka, le président russe s’en est pris directement à Elton John : « Je le respecte beaucoup. C’est un musicien génial et nous écoutons sa musique avec plaisir. Mais je pense qu’il a tort. Nous avons une attitude très calme envers la communauté LGBT, vraiment très calme, très impartiale. » Le dirigeant russe a ajouté, au sujet de la loi très controversée : « Nous avons une loi que tout le monde critique, une loi qui interdit la propagande homosexuelle pour les mineurs. Mais écoutez, laissez les gens grandir, devenir des adultes, et décider par eux-mêmes qui ils sont. Laissez les enfants tranquilles ! »

En 2018, Elton John s’était déjà insurgé contre les violences subies par la communauté LGBT en Europe de l’Est. Il avait d’ailleurs déclaré à ce propos que « les russes qui disent que les homosexuels ne les dérangent pas mais qu'ils "viennent chercher nos enfants", et bien, je dirais que c'est un non-sens absolu, les hétérosexuels ont fait ça pendant des années ».

avatar
Brut.
4 juillet 2019 12:51