Comment les personnages de princesses des films Disney ont évolué

Disney sort le deuxième volet de "La Reine des neiges" dans les salles de cinéma, ce mercredi. Depuis Blanche Neige en 1937, les héroïnes des films Disney ont bien évolué...

Les princesses Disney, une lutte contre les stéréotypes ?

Le deuxième volet de “La Reine des Neiges” sort ce mercredi 20 novembre dans les salles de cinéma. Anna et Elsa, références préférées des petites filles, sont pourtant difficilement comparables avec les princesses traditionnelles. En effet, depuis la sortie de Blanche Neige il y a 82 ans, les princesses Disney ont eu le temps de s’émanciper et même devenir badass… Carmen Fought, professeur de linguistique, raconte.

Les studios Disney ont longtemps nourri des stéréotypes sur l’image de la femme. En effet, reflétant un corps très mince et surtout loin d’être réaliste, les princesses Disney sont “plus souvent complimentées sur leur apparence plutôt que sur leurs aptitudes”, remarque Carmen Fought. Cette image stéréotypée de la femme a influencé les petites filles pendant de longues années. En effet, certaines études montrent que les enfants qui regardent souvent les films Disney ont tendance à avoir des idées plus traditionnelles sur les rôles des hommes et des femmes.

À partir des années 1990 les films Disney prennent un tournant

Jasmin s’échappe du château, Merida ne veut pas se marier, Tiana veut avoir son propre restaurant tandis que Viana est la première princesse dont le corps se rapproche de la réalité… Carmen Fought, professeur de linguistique, considère que depuis peu, Disney essaie de présenter des modèles de princesses “plus intéressants et plus forts”. Selon Emma Watson, le personnage de la Belle au Bois dormant représente la première féministe des princesses Disney. En effet, la princesse “ne veut pas épouser le mec le plus mignon du village (…), elle veut se donner de la valeur en apprenant et en lisant”, raconte Emma Watson. Pour Keira Knightley, c’est la princesse Viana qui représente le mieux la femme actuelle : “elle est forte, elle sauve le monde”, et puis “il n’y a pas de romance, elle est amie avec un mec, c’est brillant”, s’exclame l’actrice.

Chez Disney, le féminisme reste encore à cultiver

En effet, dans “La Reine des neiges”, ce n’est pas une, mais deux princesses qui sont mises en avant. Cependant, dans ce Disney, les caractères masculins sont, encore une fois, plus présents que les féminins et “prononcent environ 60 % des répliques de ce film”, constate Carmen Fought. Aujourd’hui, seuls trois films Disney mettant en scène des princesses ont été coréalisés par des femmes. Il s’agit de “Rebelle” et des deux opus de “La Reine des neiges”. Carmen Fought espère, néanmoins, voir davantage de femmes scénaristes ainsi que de productions féministes, afin d’évoluer dans une société de moins en moins stéréotypée.

avatar
Brut.
20 novembre 2019 07:42