retour

Common raconte son combat contre les agressions sexuelles

Dans son enfance, le rappeur et acteur @thinkcommon a été abusé sexuellement. Aujourd'hui, il décide d'en parler publiquement afin d'aider les autres victimes d'agressions sexuelles. Voici son message.

Common se confie dans l’espoir d’aider les victimes d’agressions sexuelles

Dans son enfance, le rappeur et acteur Common a été abusé sexuellement. Aujourd'hui, il décide d'en parler publiquement afin d'aider les autres victimes d'agressions sexuelles. Voici son message.

Le rappeur et acteur Common a été abusé sexuellement dans son enfance. Il a multiplié les apparitions publiques afin d’aider les victimes d’agression sexuelles.

Common explique que sa façon de gérer le traumatisme était de ne plus y penser. Cependant, le souvenir de l’agression sexuelle a refait surface lorsque le rappeur était sur le tournage d’un film parlant de violences sexuelles sur les enfants.

« Lorsque j’ai commencé à me confronter à ces souvenirs, je sentais que c’était quelque chose que j’allais devoir affronter. » explique Common. Le rappeur a insisté sur le fait que la démarche afin d'accepter ce qui lui est arrivé était lente et personnelle.

Grâce à ses témoignages, Common espère pouvoir aider les victimes d’agressions sexuelles à comprendre qu’elles peuvent *« confronter la douleur sans la contourner ni l’oublier, mais la surmonter ». *

Selon Common, 70 % des personnes incarcérées rencontrées ont subi des violences domestiques, sexuelles ou physiques. Le rappeur raconte l’histoire de Bobby G., ayant commis un meurtre après avoir été agressé sexuellement à l’âge de 8 ans : « à chaque fois qu’il montrait un signe de faiblesse, il passait pour le mec “ trop fragile ” (…) Il voyait la violence comme un moyen d’être un homme. »

Common s’est alors rendu compte que « la maltraitance provoque des problèmes dans le monde dont nous n’avons même pas conscience. »

17/09/2019 18:57mise à jour : 18/09/2019 07:35
  • 156.3k
  • 59

54 commentaires

  • Amandine P.
    17/09/2019 19:16

    ton mec sûr!

  • Havva Y.
    17/09/2019 19:18

    Il faut du courage. Bravo.

  • ドフレヌ ニ.
    17/09/2019 19:19

    Comment vous avez zappé la fin Brut. N'importe quoi franchement.

  • Lydia M.
    17/09/2019 19:20

    😟

  • Natacha A.
    17/09/2019 19:22

    Il faut communiquer un maximum .je fais partie des enfants violés et je suis d accord on peut s en sortir il faut parler et accepter et en faire une force .malheureusement trop de enfants sont victimes de viols .merci de témoigner il faut du courage

  • Hadel L.
    17/09/2019 19:22

    Excellent rappeur

  • Micheline O.
    17/09/2019 19:23

    La maltraitance de toutes sortes laissent des traces indélébiles

  • Frank L.
    17/09/2019 19:23

    Un rappeur qui avoue publiquement a visage decouvert avoir été... victime d'abus sexuels. Ca a vraiment changé le rap !

  • Perrine B.
    17/09/2019 19:26

    Message à diffuser au maximum. Il faut briser les croyances qui prétendent que les violences subies dans l'enfance n'ont pas de conséquences dans la vie adulte. Souvent l'excuse des gens qui savent et ne disent rien.

  • Géraldine P.
    17/09/2019 19:32

    Bravo pour ce témoignage qui demande du courage. Il a tellement raison sur les conséquences désastreuses sur une vie entière, de tout le violence.

  • Pierre M.
    17/09/2019 19:34

    ceci explique cela

  • Alex M.
    17/09/2019 19:39

    Merci pour ce partage!

  • Choco L.
    17/09/2019 19:40

    J'adore ce mec ❤

  • Cedric P.
    17/09/2019 19:40

    Il y'a quand-même des personnes qui ont osé rigoler à cette publication... J'espère que c'est une erreur de leur part !

  • Céline H.
    17/09/2019 19:49

    Bravo d'en parler et respect 🙏🏾🙏🏾

  • Sophie H.
    17/09/2019 19:50

    Pas facile ce témoignage..et pas facile de vivre avec ça, d'être résilient...respect à toi

  • Angèle L.
    17/09/2019 19:51

    Je me retrouve énormément dans ses paroles et je pense que je ne serai pas la seule. Je trouve ca encourageant que des hommes osent en parler... car j'ai peur que les hommes s'autocensurent de peur de casser l'image virile qu'ils ont essayé de construire d'eux mêmes (liées à toutes ces injonctions a la virilité toxique de la société qui pourrissent la vie...). Pour les femmes c'est déjà assez dur... pour les enfants c'est déjà assez dur... mais pour des hommes à qui ca arrive, ca l est aussi... En revanche - et je m'adresse notamment aux médias - "Être abusé sexuellement" ca n'EXISTE PAS. on est violé. Pas abusé. Personne ne détient de droit sur le corps d'autrui, dont il aurait "abusé" . Donnez aux mots la qualification qui correspondent aux faits... Le viol existe et notamment les viols de masse... pourquoi minimiser en permanence ? Dire "abus" est un abus de langage qui tend à minimiser le Crime de viol. Aussi agressions sexuelles et viol sont 2 choses différentes. Et les 2 sont traumatisantes... alors de quoi parle t-on précisément.

  • Habib D.
    17/09/2019 19:53

    Le récit de soi, en parler même si ce n'est qu'avec soi-même, c'est déjà commencer a s'en libérer. Ce qui ne tue pas, rend plus fort, et en faire quelque chose de taboo c'est être complice de ce genre de pratique car on ne peu combattre ce que l'on refuse de voir.

  • Lionel S.
    17/09/2019 20:05

    On peut abuser de chocolat, du café, des fraises, en consommer plus qu'il n'en faut, on ne peut pas "abuser" du corps d'1 enfant, d'une personne, en "user" sexuellement est déjà un crime, en "user" sans consentent c'est de l'esclavage, une exploitation humaine dévastatrice. "Abus sexuel" est un "abus" de langage pour ne pas dire "viol".

  • Sam D.
    17/09/2019 20:14

    C'est aussi de là qu'il a su tirer sa force de résilience et samedi sur scène il a tant donné ✊