Interview Brut : Lacrim

"Souvent, on se plaint. Donc souvent, je pense à elle." Le rappeur Lacrim s'est rendu plusieurs fois au Bangladesh dans les camps de réfugiés rohingya, minorité musulmane originaire de Birmanie. Il raconte comment ces voyages et sa rencontre avec Adjida ont changé sa vie.

Interview Brut : Lacrim

« Souvent, on se plaint. Donc souvent, je pense à elle. » Le rappeur Lacrim s'est rendu plusieurs fois au Bangladesh dans les camps de réfugiés rohingya, minorité musulmane originaire de Birmanie. Il raconte comment ces voyages et sa rencontre avec Adjida ont changé sa vie.

« En ce moment, je suis un peu fatigué de la musique » lance Lacrim. « Je sens que j'ai autre chose à faire » ajoute le rappeur. Un moment pour lui pour se reposer, penser un peu à lui, mais aussi « pour voir un peu ce qui se passe de l'autre côté du monde, la misère des gens ».

Le rappeur Lacrim vient de sortir un documentaire sur les Rohingya, cette minorité musulmane originaire de Birmanie. Il s’est rendu plusieurs fois dans les camps de réfugiés, au Bangladesh. Mais face aux « trois millions de personnes » et « centaines de milliers d’enfants », Lacrim se dit que « le problème est immense » et se sent impuissant.

Là-bas, Lacrim rencontre Adjida, une jeune réfugiée rohingya dont le destin le bouleverse. Il lui rend même hommage dans un morceau de son dernier album. « C'est quelqu'un qui est important dans ma vie » explique le rappeur. « Elle a un sourire qui est magnifique, alors qu'elle a beaucoup souffert » ajoute Lacrim.

« Quand je rentre, j'ai mon confort, mes enfants mangent bien, ils vont à l'école, dans une très bonne école, tout ça… c'est une grosse leçon de vie » estime le rappeur. Sa rencontre avec Adjida l’a profondément marqué et changé. « Le bonheur, il est pas forcément dans l'argent. Dans la course à l’argent. (…) Moi je sais que j'ai une vie, elle n'a pas été facile. Vraiment pas. Mais… Ma vie, c'est vraiment de la rose comparé à la sienne. Donc, je sais que souvent, on se plaint… Donc souvent, je pense à elle. Elle a changé beaucoup de choses dans ma vie » conclut Lacrim.

avatar
Brut.
21 juillet 2019 06:34