Interview Brut : Liam Gallagher

"Dans le milieu de la musique, ils sont tous hyper chiants." Les rappeurs, Ed Sheeran, les sweats à capuche… Liam Gallagher se lâche. Sans filtre. Brut a rencontré le chanteur d'Oasis à l'occasion de la sortie de son nouvel album "Why me? Why not."

"Dans le milieu de la musique, ils sont tous chiants" : Liam Gallagher se confie suite à la sortie de son nouvel album

Les rappeurs, Ed Sheeran, les sweats à capuche… Liam Gallagher se lâche. Sans filtre. Brut a rencontré le chanteur d'Oasis à l'occasion de la sortie de son nouvel album “Why me? Why not”.

À l’occasion de la sortie de son nouvel album “Why me? Why not”, Liam Gallagher se confie sur ses fils musiciens et sur sa vision de l’industrie musicale.

Un des fils de Liam Gallagher joue les bongos sur une chanson du nouvel album. Le chanteur s’exprime sur la relation musicale de ses deux fils : « Ils jouent dans des groupes mais pas ensemble. Ils ont des styles de musique différents. Mais s’ils se réunissent, ils se réunissent. S’ils ne le font pas, ils ne le font pas », dit-il indifférent.

Liam Gallagher a un conseil à donner à ses fils et à tous les musiciens :* « Qu’ils s’éclatent, qu’ils ne se prennent pas la tête, c’est juste de la putain de musique (…) Faut pas perdre trop de temps à s’inquiéter de la caisse claire et de toutes ces conneries. Il faut juste se lancer et monter le son, faire du bruit. »*

Durant l’interview, le chanteur avoue ne pas être fan des artistes d’aujourd’hui, trop « polis » selon lui : *« Ils sont chiants, tous (…) Tout le monde s’accroche à sa petite carrière. Et s’ils osent parler franchement, la maison de disque se débarrasse d’eux. » *

*« Je suis un connard » *s’exclame-t-il sans retenue.

Le chanteur ne dément pas : “Like A Virgin” de Madonna est la première chanson qui lui est restée en tête. Aujourd’hui, Liam Gallagher écoute “The Fat White Family” et apprécie le “grime”. Cependant, il est convaincu : « il n’y a pas tant de bons groupes que ça. »

Le chanteur-compositeur préfère ne pas aborder les questions sociales dans ses chansons. Il ne comprend pas ce qu’il se passe vraiment avec le Brexit mais il sait une chose : « J’aime l’Europe, j’aime le monde et j’aime pouvoir aller où je veux. »

avatar
Brut.
20 septembre 2019 11:41