Interview Brut : Lyna Khoudri et Shirine Boutella pour "Papicha"

"C'est frustrant de pas savoir pourquoi les Algériens ne peuvent pas voir un film qui parle d'eux." L'histoire de ce film se déroule pendant la guerre civile algérienne. Sa sortie a été annulée en Algérie. Et les actrices de "Papicha" aimeraient bien savoir pourquoi…

Les actrices de “Papicha” intimement liées à l’Algérie

L’histoire du film “Papicha” se déroule dans les années 1990, en Algérie. Face à une montée d’extrémisme dans le pays, les Algériens traversent alors une période de 10 ans particulièrement difficile qui fera plus de 150 000 victimes : la décennie noire. Le 18 septembre 2019, la sortie du film en Algérie a été annulée. Rencontre avec les actrices Lyna Khoudri et Shirine Boutella.

Lyna Khoudri interprète Nedjma, une jeune algérienne qui aspire à devenir styliste. Tandis que les droits des femmes sont bafoués, elle doit se battre pour sa liberté. Pour l’actrice, il y a un devoir de mémoire envers cette période car selon elle, le sujet n’a pas été assez abordé en France. Lorsque le film a été présenté au festival de Cannes, en Algérie les manifestations contre le régime continuaient. Lyna Khoudri raconte avoir été considérablement touchée : “On a eu des pancartes avec "Papicha, vous avez la Palme d’or de votre peuple”.

En Algérie, l’avant première de “Papicha” annulée sans explications

Le 21 septembre 2019 le film a été interdit en Algérie. Lyna Khoudri et Shirine Boutella ont été anéanties par l’injustice de la situation : “les Algériens ne peuvent pas voir un film qui parle d’eux, de leur survie, de leur espoir”, proclame Lyna Khoudri. Actuellement, les manifestations en Algérie continuent. Pour les actrices, cet espoir est extrêmement impressionnant. “Ils ont envie d’aller de l’avant et de se battre (…), mais de se battre avec le sourire”, témoigne Lyna Khoudri.

avatar
Brut.
8 octobre 2019 06:30