Interview Brut : Océan raconte sa transition

Après 40 ans de vie de femme, Océan a amorcé son changement de genre. La première année de sa transition, il en a fait un film. Il raconte.

Interview Brut : Océan raconte sa transition de femme vers homme

Jusque là connu sous le nom d’Océanerosemarie, Océan est devenu un homme trans. Comédien, auteur et réalisateur, il a fait un film sur sa transition de femme vers homme, afin d’affronter le regard social mais aussi offrir un modèle différent. Le film “Océan” sort en salles le 13 novembre 2019. En attendant, Océan se confie à Brut.

Océan considère avoir réussi à déconstruire la question du genre. Pour le réalisateur, il s’agit de constructions sociales et de rôles dans lesquels les gens sont enfermés, en tant qu’homme ou femme. Si effectivement “la première chose qui importe lorsqu’un enfant naît sont ses organes génitaux”, pour Océan, la définition même du genre va bien au-delà de la biologie. “On n’a pas plus de problèmes psychiatriques que n’importe qui, c’est plutôt la société qui veut nous médicaliser”, explique Océan. Selon lui, cette “arnaque de la société du genre” est mise en place pour oppresser les femmes. Océan, lui, savait qu’il se sentirait mieux dans un rôle social d’homme. Mais ce n’est pas pour être du côté de l’oppresseur que le réalisateur raconte avoir transitionné. Pour Océan, il s’agit au contraire d’être “un allié des femmes et du féminisme”.

“C’était déjà là en moi c’est sûr, mais j’y avais pas accès”

Selon Océan, “être en transition c’est partir avec un sac à dos faire le tour du monde”, pour ainsi dire, partir à l’inconnu. Lui, n’avait pas de modèle. En effet, Océan n’avait aucune référence d’hommes trans, ni dans son entourage, ni dans les médias. Offrir un modèle aux autres, c’est aussi ce qui l’a poussé à faire son film. Depuis, il confie recevoir beaucoup de témoignages de gens qui se sont sentis concernés. “C’est cool si ça peut aider d’autres gens à comprendre quelque chose qui est déjà en eux”, raconte-t-il. Cependant, être médiatiquement exposé fait subir beaucoup de transphobie à Océan, notamment sur la toile. Malgré cela, l’acteur considère qu’il reste chanceux : “Pour la plupart des trans c’est beaucoup plus dur que pour moi.” Pour Océan, les gens ne devraient pas avoir peur de s'ouvrir aux expériences, mais devraient surtout apprendre à s’écouter.

avatar
Brut.
12 novembre 2019 07:20