Jhon Rachid raconte son enfance en foyer

Le vidéaste JHON RACHID a grandi en foyer, et il a choisi de raconter son expérience dans une BD. Une façon pour lui de rendre hommage aux éducateurs. Son enfance en foyer, voilà comment il l'a vécue.

Placé en foyer à l’âge de 7 ans, le youtubeur Jhon Rachid raconte son enfance dans une BD

Né en 1984, à Lyon, Mohamed Ketfi connaît une enfance difficile, avant d’être connu sous le pseudo de Jhon Rachid. Placé en foyer à l’âge de 7 ans, le youtubeur sort sa première bande dessiné consacrée à son enfance. Il raconte à Brut.

Jhon Rachid se souvient avoir accepté d’être placé en foyer à l’âge de 7 ans après avoir compris que ses parents n’avaient pas les moyens de s’occuper de lui. “C’est une demande un peu bâtarde parce que tu ne sais pas vraiment ce que tu acceptes”, raconte le youtubeur. En effet, Jhon Rachid confie avoir vécu, certes, des moments de bonheur au sein du foyer. Cependant, être éloigné de sa famille a été, pour lui, une grande source d’angoisse. Pour réussir à s’endormir, Jhon Rachid confie avoir pris l’habitude de garder la radio allumée, pour avoir un bruit de fond. “Aujourd’hui je ne peux pas dormir sans bruit”, confie-t-il.

"Là où dans mon malheur, ça va, c’est que moi, j’étais que pauvre"

Contrairement à Jhon Rachid, certains enfants étaient placés au foyer pour d’autres raisons que la pauvreté. Violences, viols, meurtres : “des histoires atroces” causant parfois des traumatismes très difficiles, se souvient le Youtubeur. Pour Jhon Rachid, le foyer est un internat “mais avec un ambiance moins stricte et plus familiale” qu’au sein d’un internat classique, tandis que le métier d’éducateur est “hyper altruiste”. Jhon Rachid se souvient d’éducateurs qui sacrifiaient leur vie de famille pour passer davantage de temps avec les enfants du foyer. C’est en partie pour rendre hommage à ces éducateurs que Jhon Rachid a fait cette BD, intitulée “Comme on peut”.

avatar
Brut.