retour

Jhon Rachid raconte son enfance en foyer

Le vidéaste JHON RACHID a grandi en foyer, et il a choisi de raconter son expérience dans une BD. Une façon pour lui de rendre hommage aux éducateurs. Son enfance en foyer, voilà comment il l'a vécue.

Placé en foyer à l’âge de 7 ans, le youtubeur Jhon Rachid raconte son enfance dans une BD

Né en 1984, à Lyon, Mohamed Ketfi connaît une enfance difficile, avant d’être connu sous le pseudo de Jhon Rachid. Placé en foyer à l’âge de 7 ans, le youtubeur sort sa première bande dessiné consacrée à son enfance. Il raconte à Brut.

Jhon Rachid se souvient avoir accepté d’être placé en foyer à l’âge de 7 ans après avoir compris que ses parents n’avaient pas les moyens de s’occuper de lui. “C’est une demande un peu bâtarde parce que tu ne sais pas vraiment ce que tu acceptes”, raconte le youtubeur. En effet, Jhon Rachid confie avoir vécu, certes, des moments de bonheur au sein du foyer. Cependant, être éloigné de sa famille a été, pour lui, une grande source d’angoisse. Pour réussir à s’endormir, Jhon Rachid confie avoir pris l’habitude de garder la radio allumée, pour avoir un bruit de fond. “Aujourd’hui je ne peux pas dormir sans bruit”, confie-t-il.

"Là où dans mon malheur, ça va, c’est que moi, j’étais que pauvre"

Contrairement à Jhon Rachid, certains enfants étaient placés au foyer pour d’autres raisons que la pauvreté. Violences, viols, meurtres : “des histoires atroces” causant parfois des traumatismes très difficiles, se souvient le Youtubeur. Pour Jhon Rachid, le foyer est un internat “mais avec un ambiance moins stricte et plus familiale” qu’au sein d’un internat classique, tandis que le métier d’éducateur est “hyper altruiste”. Jhon Rachid se souvient d’éducateurs qui sacrifiaient leur vie de famille pour passer davantage de temps avec les enfants du foyer. C’est en partie pour rendre hommage à ces éducateurs que Jhon Rachid a fait cette BD, intitulée “Comme on peut”.

27/10/2019 19:27mise à jour : 28/10/2019 08:42
  • 483.4K
  • 577

65 commentaires

  • Izella L.
    06/05/2020 07:51

    Un grand merci aux éducateurs de Quimper et de Brest. Merci pour tout votre amour.

  • Maxence G.
    30/11/2019 06:56

    ❤️

  • Leonor M.
    28/11/2019 12:32

    Omg c est choquant de dire a son gosse ouais cela va me soulager !!!🤨 on galere mais on a deux autres qui vont arriver 🤔🤨 attend tu fais des gosses : tu assume et tu te bats pour les garder... n'importe quoi c est quoi comme parents 😡😡🤨🤨

  • Yohann Y.
    28/11/2019 07:57

    Merci John Rachid ! Merci de rappeler aux gens de ne pas faire des généralités sur ce qu'on voit dans certains reportages... on oublie trop souvent de parler du positif...

  • Gwen G.
    28/11/2019 06:54

    C'est un joli témoignage.

  • Thibalu T.
    27/11/2019 23:11

    👏🏼👏🏼👏🏼

  • Jade Y.
    27/11/2019 14:33

    Cool pour toi chance mais combien on vécu les horreurs et ils sont encore en thérapie à vie une pensée pour ceux qui ont vécu les injustices ne les oublions pas et je ne parle pas des enfants de l ile de la RÉUNION que l on a enlevé aux parents pour repepler la France les bisounours c est fini la VÉRITÉ doit être avec des excuses

  • Gillou L.
    27/11/2019 13:27

    Cet homme c celui qui joue dans le film "jusqu'ici tout va bien " Le shitologue ou le détecteur des voitures de la BAC ?

  • Terrasse F.
    27/11/2019 10:11

    J'ai vecu en foyer 9 ans malheureusement et j'en garde de mauvais souvenirs 😥

  • Enzo M.
    27/11/2019 02:27

    C'est pour toi frère

  • Natacha K.
    26/11/2019 20:45

    <3

  • Syl G.
    26/11/2019 19:21

    Merci ! Rares sont les retours médiatiques sur notre métier lorsqu'il s'agit d'en parler positivement. Ce métier comme quelques autres sont dits et représentés comme étant une "vocation". Pour la majorité des gens comme vous le dites dans votre témoignage, "l'aide à la personne" est encore encrée comme une certaine pratique religieuse car autrefois assurée par des bonnes sœurs où des prêtres. Mais aujourd'hui, l'église n'assure presque plus ce rôle et notre métier est sanctionné par un diplôme d'état ! La formation prévôt donc sur la vocation et il me semble donc important de replacer ce métier dans son contexte actuel, un engagement sociétale. Et cet engagement doit être reconnu à sa juste valeur comme tous les autres secteurs où l'on s'occupe de l'humain et de l'humanité que l'on espère encore pouvoir sauver aujourd'hui ! Amis du secteur médico-social, mobilisons-nous pour que nos voix soient entendues !

  • Loïc D.
    26/11/2019 12:23

    😊

  • Anne-Marie V.
    26/11/2019 11:47

    quelle franchise, en toute simplicité!

  • Melyne D.
    26/11/2019 10:23

    haha oui je l'avais vue cette vidéo ^^ très intéressante :-)

  • Karine M.
    26/11/2019 09:17

    pour ta thèse 🙂

  • Meli N.
    26/11/2019 07:39

    Éducatrice spécialisée en protection de l enfance depuis 14 ans, merci pour ces belles paroles concernant un métier si difficile. Tu m as donné le sourire de bon matin❤️

  • Joelle M.
    26/11/2019 06:35

    Bravo.jai 2 filles educs passionnées par leurmetier et les personnes dont elles s'occupent.alors merci car peu de reconnaissance dans ce métier.

  • Leslie G.
    26/11/2019 01:53

    Super. Moi aussi j ai dit oui au foyer. Une vraie libération et une immense découverte de la vie sport culture... les éducateurs m ont sauvé la vie. Bravo à toi de permettre de le dire. ☺

  • Marie-France B.
    25/11/2019 23:34

    Un grand MERCI pour ce message super positif de notre métier d'éduc que j'ai exercé de 1973 à 2010... avec beaucoup de considération pour tous ceux que j'ai accompagnés 😊