La bikelife débarque à Cannes avec le film "Rodeo"

Réalisé par Lola Quivoron, le film “Rodeo” met en scène le cross-bitume. Rencontre avec l’équipe au Festival de Cannes pour leur montée des marches.

“On aurait pas imaginé être à Cannes”

“La bikelife à Cannes, c’est complètement fou. Être présent au festival de Cannes, c’est comme si la bourgeoisie nous acceptait un tout petit peu. C’est une ouverture tellement grande sur un nouveau monde” explique Julie, l’héroïne principale du film Rodeo. Réalisé par Lola Quivoron, le film s’intéresse à l’univers du cross-bitume. Brut a suivi l’équipe au complet du film pour leur toute première montée des marches. “C’est un film qui s’est fabriqué vraiment dans le bruit et la fureur. Le tournage s’est fait dans une intensité folle” déclare Lola Quivoron, la réalisatrice. Brut a suivi Jean-Pascal Zadi pour sa toute première montée des marches

Pour Julie, la moto a toujours été une affaire de cœur. Elle est montée dessus à 9 ans, depuis elle n’est plus jamais redescendue : “C’est tellement libérateur d’être sur sa moto. La cross bitume c’est assez mal vu. Hormis des gamins qui foutent le bordel sur une moto comme on peut entendre la plupart du temps, bah y a un vrai truc de famille. On vient tous du même milieu, en bas du bâtiment, la galère”. Ahmed, Dave… Les acteurs partagent tous cette passion. Pour la plupart d’entre eux, c’est leur premier film. “On est là pour montrer à tout le monde qu’on a un talent et passer au-dessus de tous les préjugés” ajoute Dave, l’un des acteurs. Tahar Rahim échange avec Augustin Trapenard

avatar
Brut.