Les 3 figures inspirantes d'Aïssa Maïga

Christiane Taubira, la réalisatrice Ava DuVernay, l'actrice Gena Rowlands... La comédienne Aïssa Maïga raconte pourquoi ces 3 personnalités ont marqué sa vie.

Les 3 figures inspirantes d'Aïssa Maïga

*Christiane Taubira, la réalisatrice Ava DuVernay, l'actrice Gena Rowlands, autant de figures qui ont inspiré la comédienne Aïssa Maïga. Elle raconte pourquoi. *

“Christiane Taubira est quelqu’un d’absolument exceptionnelle."

Aïssa Maïga se remémore la prise de parole de Christiane Taubira au sein de l’hémicycle qui, en 1999 défent la reconnaissance de l’esclavage et de la traite négrière comme crime contre l’humanité. " Aïssa Maïga déclare à son sujet : "Christiane Taubira est quelqu’un d’absolument exceptionnelle. C’était la voix d’une femme puissante et portée par son combat pour la justice". Un combat qu’elle remporte trois ans plus tard : la France reconnaît en 2001 l’esclavage et la traite négrière comme crimes contre l’humanité. Un événement particulièrement marquant pour Aïssa Maïga qui souligne la place importante qu’occupe la colonisation dans l’Histoire de France.

“Ava Duvernay est connue pour vous donner de la force. ”

Réalisatrice, productrice et scénariste américaine, Ava DuVernay suscite également l’admiration d’Aïssa Maïga. La comédienne évoque notamment son film “When they see us”, “Dans leur regard” en français, traitant d’une erreur judiciaire dont sont victimes 5 Noirs américains. C’est finalement sur le tournage de “Regard noir”, à Los Angeles que les deux femmes se rencontrent pour la première fois. Ava Duvernay confie par la suite à Aïssa Maïga qu’elle soutient pleinement son engagement qu’elle avait d’ores et déjà remarqué lorsqu’elle était membre du jury de Cannes de 2018.

“Gena Rowland m’a fait comprendre que l’actrice ne fait pas qu’interpréter, elle raconte.”

Pour Aïssa Maïga, l’actrice américaine est particulièrement inspirante dans la manière qu’elle a non seulement d’interpréter mais aussi d’écrire ses rôles au cinéma. Elle explique : “Il y a une espèce de dimension supérieure dans son jeu qui emporte tout.” Quand Aïssa Maïga rencontre Gena Rowland pour la première fois, cette dernière la complimente pour son rôle dans un des courts métrages de la série “Paris, je t'aime,” Cette même série, dans laquelle figurent les deux femmes et qui sera sélectionnée pour participer au festival de Cannes.

avatar
Brut.
16 mars 2021 07:24