Les 3 moments qui ont changé la vie de Louane

"J'ai envie de me battre parce que je me rends compte de la chance que j'ai, des privilèges que j'ai." Son discours à l'ONU, sa première scène… Louane raconte les moments qui ont changé sa vie.

Trois moments qui ont changé la vie de Louane

La chanteuse revient avec un nouveau single, « Donne-moi ton cœur ». Brut l’a rencontrée.

Son discours à l’ONU

Il y avait tellement de gens, tellement de femmes qui représentaient les ONG, qui racontaient ce qu’elles vivaient, c’était complètement bouleversant. C’est une hargne que j’ai à l’intérieur de moi parce que je suis une femme en 2020 et que j’ai envie de voir les choses changer. Ça me rend malade de voir les conditions de vie de certaines minorités, ça me rend malade.

C’est pour ça que j’ai envie de me battre. Parce que je me rends compte de la chance que j’ai, des privilèges que j’ai…. C’est inestimable quand on entend des discours de femmes qui ont vu des vies se briser devant elles, de femmes qui ont eu leur vie brisée.

On se dit, quelle chance on a d’être née sur ce continent-là, dans ce pays-là, d’avoir vécu une vie pleine de privilèges et d’entendre ces femmes raconter leur vie, raconter la perte de leurs proches, raconter les violences qu’elles ont pu vivre. C’est une leçon. C’est une énorme claque. C’est pour moi beaucoup de douleur parce que je suis très sensible, j’ai tendance à ressentir vraiment facilement le malheur des gens. Mais c’est surtout un apprentissage incroyable et une sorte de remise à niveau.

Sa première chanson sur scène

J’avais à peu près 4 ou 5 ans quand j’ai chanté une chanson sur scène en polonais. C’est la première fois que je suis montée sur scène de toute ma vie. C’était vraiment spécial, c’était une fête de famille. Ça m’a donné envie de faire de la musique, ça m’a donné envie d’apprendre à chanter et ça m’a fait réaliser que la scène, c’est un truc que j’aimerais toute ma vie.

J’étais juste heureuse d’être là, de voir les gens. Il y avait vraiment beaucoup de monde, c’était une grande fête de famille. Je n’avais peur de rien. Aujourd’hui, à 23 ans, avant de monter sur scène, j’ai toujours super mal au ventre, j’ai toujours de gros coups de stresse. Mais à 5 ans, c’était tellement naturel ! C’était comme si j’avais toujours su qu’il fallait que je fasse ça. Je faisais des coucous à tout le monde.

Ça a vraiment fait tilt à ce moment-là parce que c’était la première fois… même la sensation que je découvrais de placer ma voix. Tout était vraiment nouveau donc forcément, c’était comme une sorte d’éclair à l’intérieur de moi. En tout cas, c’est ce moment-là, devant ma famille, dans cette salle des fêtes que j’ai su que la scène, ça serait toute ma vie.

Son concert de Melody Gardot

En 2016, je suis allée voir Melody Gardot en concert avec ma meilleure amie. J’ai découvert une facette de la musique que je ne connaissais pas. Ce qu’elle avait de spécial dans sa musique qui me touchait, c’était quelque chose de vraiment libre… Même les codes du jazz, elle ne rentre pas dedans. Sur scène, c’était plus qu’une découverte. Elle brise toutes les règles, elle est tellement sensuelle. Elle n’a pas de limites, elle n’a pas de barrières, elle joue avec les gens, elle parle avec les gens et elle y met tout son cœur.

Pour moi, c’était incroyable de voir une femme qui s’assumait autant, qui assumait son côté sexy. C’est une vraie claque de voir ça quand on est une jeune femme et qu’on se découvre. Elle m’a fait énormément de bien. Et je pense qu’elle fait énormément de bien à énormément de femmes.

avatar
Brut.