retour

Prix Médicis 2021 : Augustin Trapenard a rencontré Christine Angot

"La littérature permet de faire comprendre sans expliquer." Prix Médicis pour son roman "Le Voyage dans l'Est" dans lequel elle revient sur l'inceste dont elle a été victime, Christine Angot raconte à Augustin Trapenard sa conception de la littérature.

11/11/2021 07:27
  • 158.5K
  • 51

46 commentaires

  • Joelle H.
    21/11/2021 14:05

    Alors il faut que je l'achète

  • Joelle H.
    21/11/2021 14:04

    J'adore Chistine que je trouve très très courageuse. Toute mon admiration

  • Fabrice B.
    16/11/2021 15:21

    Elle ne veut pas être dans la séduction, soit; ... Mais son langage salmigondique et sa posture agressive la rendent trop pénible pour qu'on la suive......

  • Catherine D.
    14/11/2021 20:29

    "1 ENFANT SUR 5, UN FILM CONTRE LA PEDO-CRIMIINALITE" (vidéo) Polanski, Mazneff et tant d'autres connus ou pas restés impunis. Leurs victimes témoignent. L'ancien Roi des Belges aussi dans l'Affaire Dutroux, début de mensonges ...... "L'énormité du mensonge belge." Nous dédions ce film à toutes celles et ceux qui, enfants, ont été sexuellement abusés . Aux enfants qui le sont aujourd'hui. "Ensemble, nous devons faire changer la peur de camp. Ensemble, nous allons définitivement éradiquer ce fléau de notre société." Nous tenons à remercier toutes celles et ceux qui nous aidé à produire ce film, grâce à leurs dons, sur Ulule et Tipeee. La bataille ne fait que commencer. Nous allons avoir besoin de vous toutes et tous. Ca tombe bien, la présidentielle arrive en France. Nous devons ébranler d'autres pays également aux prises de ces prédateurs. Nous allons maintenant nous charger d'aller expliquer la réalité de la situation aux candidat.e.s. Leur proposer 5 mesures d'urgences. Parce que si le fléau pédocriminel n'est pas un enjeu de société, alors...qu'est ce qui en est un ? Si d'aventure (on ne sait jamais) le film disparaissait d'ici, il resterait visible sur https://www.1sur5.org et sur https://vimeo.com/637839464/c31993c0bdO Des news en plus sur https://twitter.com/karlitozero https://www.youtube.com/watch?v=m2BcLFbu5IA

  • Laurence M.
    14/11/2021 18:31

    Après avoir écouté Christine Angot, j'ai envie de sa pensée singulière encore ! C'est toujours trop court

  • Virginie M.
    14/11/2021 18:12

    Non comment

  • Michel P.
    13/11/2021 21:16

    Je me retire c est vraiment trop compliqué pour moi…d ailleurs on sent qu il ne faudrait pas que ce soit trop simple compréhensible. Cela resterait un malheureusement trop banal fait divers. Alors on intellectualise à outrance. La vraie question que je me pose c est est ce que ce type d écrit est la pour aider les autres, pour assoir une reconnaissance dans les milieux parisiens de l édition….bref je me retire parce qu en plus cette personne arbore depuis tant d années un visage austère un regard dépourvu de compassion pour ceux qui ne la comprennent pas.

  • Nathalie D.
    13/11/2021 19:56

    Excellentes explications precises au sens au mot pres de Christine Angot avec authenticite

  • Faiza T.
    13/11/2021 09:12

    Elle est beaucoup plus sage maintenant que chez Ruquier,!!!!l j achèterai jamais un de ses livres ... c est une femme immonde !!!!

  • Patricia B.
    12/11/2021 17:08

    Je pense que sa thérapie aura été d en parler publiquement et de l écrire . Mais bon pas fan de cet étalage. 😏

  • Aline G.
    12/11/2021 11:47

    merci Mr A. Trapenard pour toutes vos émissions. Heureusement qu il y a des journalistes comme vous sur FI.

  • Aline G.
    12/11/2021 11:40

    on constate aux commentaires destructeurs , combien la Parole est à remplir par des esprits littéraires comme elle et intéressants parce qu intelligents . Heureusement que des A. Traquenard dans leurs émissions, nous donnent à entendre et réfléchir . C est de l oxygène dans ces temps troubles et mordants.

  • Caroline C.
    12/11/2021 08:31

    Livre très très fort, touchée merci pour ce livre, 😑, merci pour vos livres

  • Flora P.
    12/11/2021 08:05

    Comment cette femme qui se faisait violer par son père puisse continuer à le voir jusqu'à ses 26 ans. Incroyable ! En plus, c'était une enfant naturelle qui a été reconnue à l'adolescence par ce père Angot qui n'a jamais voulu épouser sa mère, n'étant pas du même milieu que le sien. Alors pourquoi accepter de garder le nom ANGOT de ce père incestueux ? Parce que c'était un intellectuel ? Je n'aurai jamais la réponse .

  • Jean-claude M.
    12/11/2021 05:40

    C’est vraiment son seul sujet ......

  • Florent T.
    12/11/2021 03:12

    Le symbole du vide. Du vide de la littérature comme elle affirme.

  • Clo A.
    11/11/2021 23:09

    Autant elle a le mérite de faire sortir de l'ombre un sujet qui concerne bien plus de personnes qu'on croit, autant quand elle en parle c'est une horreur à écouter. Un fil de pensée discontinu qui se manifeste via un discours haché, limite avec un air hautain en prime...Si le sujet de fond n'était pas si important, je zapperais tellement la forme est chiffonnée.

  • Brigitte R.
    11/11/2021 23:06

    Toujours aussi pénible. Ce qu'elle a à dire est important bien sûr mais son agressivité latente est vraiment stressante.

  • Claire G.
    11/11/2021 22:46

    Ce qu'elle dit est extrêmement intéressant ! Je ne suis pas forcément d'accord sur toutes ses prises de position mais elle a le mérite d'amener des questionnements et des réflexions qu'on n'aurait pas forcément eu.

  • Mona I.
    11/11/2021 22:39

    Pitié nooonn!! Encore

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.