Qui sont les hikikomori, ces Japonais qui vivent reclus ?

Atteints de phobie sociale, ces jeunes japonais vivent enfermés chez eux, coupés du monde. On les appelle hikikomori, et ils ont inspiré l'artiste Ymane Chabi-Gara.

Ils seraient près d’1 million au Japon

“Les hikikomori, ce sont des jeunes Japonais qui restent enfermés chez eux pendant des années parce qu’ils ont des phobies sociales” déclare l’artiste Ymane Chabi-Gara devant l’une de ses peintures inspirées du phénomène nippon.

Elle l’a découvert totalement par hasard en lisant un article sur le sujet. "Ça a fait écho en moi directement”.

Reclus chez eux, ces jeunes refusent toute vie sociale. Au Japon, ils seraient près de 1 000 000.

“C’est un jeune, plutôt masculin, qui s’isole à domicile pendant un minimum de six mois mais ça peut durer beaucoup plus longtemps” explique Natacha Vellut, psychologue au CNRS et psychanalyste.

Selon elle, ce phénomène est apparu dans les années 1990 au Japon : “On a bien repéré que c’était un moment difficile économiquement pour les jeunes qui ne pouvaient plus s’insérer dans le marché du travail comme auparavant et c’était aussi la période de développement de toutes les nouvelles technologies de l’information”.

Au Japon, 90% des personnes adoptées sont des hommes âgés de 20 à 30 ans. Découvrez ce qu’est la tradition japonaise du Mukoyōshi.

“C’est une forme d’anesthésie de leurs émotions et de leur propre parole”

“Ce ne sont pas des personnes rebelles ou revendicatrices, au contraire. Ce sont plutôt des personnes en retrait. Elles continuent à observer le monde mais depuis un point d’observation.”

D’après la psychologue et psychanalyste, c’est “une phobie sociale qui fait que la relation est vue comme demandante, trop exigeante, c’est trop donc bah plutôt, pas de relation sociale.”

“Il n’y a certainement pas de hikikomori peut-être partout dans le monde, parce que toutes les classes sociales n’ont pas les moyens de subvenir aux besoins d’un jeune à domicile qui ne fait rien”.

L’artiste Ymane Chabi-Gara propose une série sur les hikikomori à retrouver dans le cadre de l'exposition "Des Corps Libres", portée par la Fondation Reiffers Art Initiatives, qui se tient jusqu'au 31 mai 2022 au Studio Des Acacias.

Le sexe est partout au Japon. Pourtant, 1 trentenaire sur 4 y est encore vierge. Découvrez pourquoi les Japonais perdent leur virginité tard.

avatar
Brut.
9 mai 2022 17:56