Spectacle Paris VS Province : Les 5 différences de Maxime Gasteuil

[Brut soutient les humoristes et diffuse la soirée "Paris-Province" le jeudi 4 mars à 20h, avec une vingtaine d'artistes : https://bit.ly/3bd54gx] Il est né à Saint-Émilion. Et quand il est arrivé à Paris, Maxime Gasteuil ne s'attendait pas à ça…

Les différences Paris / Province, vues par l’humoriste Maxime Gasteuil


Originaire de Saint-Emilion en Gironde, l’humoriste habite désormais à Paris. Il partage cinq anecdotes qui représentent, selon lui, les différences entre la capitale et sa province natale.


1- La nourriture


À Paris, la mode est au véganisme, végétalisme, végétarisme ainsi qu’aux Poke-Bowls. En province, ces modes d’alimentation se font plus rares et l’omnivorisme prédomine : “La province, c’est plus pratique, tu manges de tout” explique l’humoriste.


2- Les accents


Pour Maxime Gasteuil, c’est celui de Paris qui remporte la palme de l’accent le plus bizarre du pays. La fin des mots y est fortement accentuée. Selon l’humoriste, en province, l’accent exprime plus de sympathie envers son interlocuteur.


3- Les transports


Trottinettes, monocycles, vélos électriques et même calèches, à Paris, les modes de transport se sont diversifiés jusqu’à l’extrême pour Maxime Gasteuil, qui s’en exaspère.


4- L’endroit où tu vis


Le logement reste un thème sensible lorsque l’on décide de s’installer à Paris. Il se résume souvent à une pièce plurifonctionnelle, de petite taille et très coûteuse. “En province, même la voiture, elle a une pièce pour elle”, ironise l’humoriste.


5- Les boîtes de nuit


Le prix des bouteilles varie énormément entre Paris et la province. Dans la capitale, il peut monter jusqu’à 1000 euros.


avatar
Brut.